Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les maraudes fixes de la Croix-Rouge reprennent du service pour l'hiver à Caen

mercredi 1 novembre 2017 à 16:55 Par Victoria Koussa, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les camions de la Croix-Rouge reprennent leurs quartiers dans les rues de Caen pour un nouvel hiver difficile. Les maraudeurs craignent de voir augmenter cette année encore le nombre de bénéficiaires à la porte de leurs camions pour une soupe ou une boisson chaude.

Claude Gautier, le responsable des maraudes de la Croix-Rouge, avec l'une des camionnettes des maraudeurs.
Claude Gautier, le responsable des maraudes de la Croix-Rouge, avec l'une des camionnettes des maraudeurs. © Radio France - Victoria Koussa

Caen, France

Vingt-sept mille bénéficiaires contre la moitié il y a deux hivers. L'afflux de migrants à Caen a compliqué les choses pour les maraudeurs de la Croix-Rouge qui ouvrent à nouveau leurs camions de distribution jeudi pour un nouvel hiver à Caen. Depuis juillet, des maraudes mobiles les aident à renouer le contact avec les plus isolés qui n'osent plus venir aux camions pour la distribution tant il y a du monde. Une fois de plus, les bénévoles de l'association s'adaptent.

Des maraudes transformées par l'afflux de bénéficiaires

Dans la camionnette blanche lustrée flanquée d'une croix rouge, Claude Gautier, responsable des maraudes dans le Calvados, présente les installations rudimentaires qui servent à servir le plus de bénéficiaires possible. "On a installé des bacs en plastique que l'on remplit de café chaud, de thé, de lait, de soupe, afin de servir les bols rapidement et en plus, ça permet de doser pour faire des économies car face à ce monde, on n'a plus les moyens", affirme le responsable des maraudes.

Claude Gautier ajoute : "avec l'arrivée des migrants, on a du mal à leur faire comprendre ce que l'on vient faire. Du coup, sur la porte intérieure, on a fait traduire nos principes à nous, la Croix-Rouge, en français, en arabe et en albanais aussi puisque environ 40% de nos bénéficiaires viennent de ce pays d'Europe".

Les consignes et principes de la Croix-Rouge collés sur la porte intérieure de la camionnette de la Croix-Rouge. - Radio France
Les consignes et principes de la Croix-Rouge collés sur la porte intérieure de la camionnette de la Croix-Rouge. © Radio France - Victoria Koussa

Les points de rendez-vous

Dès jeudi, les rendez-vous des camions fixes de la Croix-Rouge restent les mêmes que l'hiver dernier : sous le pont près de la gare, place de la République et bassin de Plaisance. Quant aux maraudes mobiles, elles continuent de tourner dans les rues de Caen trois soirs par semaine. Trois autres soirs, d'autres associations assurent aussi la distribution pour qu'aucun sans-abri ne puisse se sentir abandonné par les maraudeurs.

Vous voulez aider ? La Croix-Rouge a surtout besoin d'argent pour acheter le nécessaire pour nourrir les 27 000 sans-abri, travailleurs pauvres et familles qui font la queue tout l'hiver devant ses camions caennais.

Reportage dans le garage de la Croix-Rouge à Caen.