Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les menus végétariens ont de plus en plus d'adeptes dans les cantines de Saint-Étienne

lundi 4 décembre 2017 à 22:21 Par Fabrice Hawkins, France Bleu Saint-Étienne Loire

L'idée d'introduire des menus végétariens dans les cantines gagne du terrain, mais à Saint-Étienne, elle a déjà convaincu beaucoup de parents car les cantines en proposent depuis trois ans.

3 000 enfants sont inscrits dans les cantines stéphanoises.
3 000 enfants sont inscrits dans les cantines stéphanoises. © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

Alors que l'idée d'introduire des menus végétariens dans les cantines fait son chemin, coup de projecteur sur ce qui se fait déjà à Saint-Étienne. Sur les 3.000 repas servis chaque jour dans les restaurants scolaires stéphanois, 20 % sont des repas sans viande. L'option existe depuis bientôt trois ans. Ainsi, les familles ont le choix entre le menu de base et le menu végétarien. Les enfants dont les parents optent pour le menu "normal" mangent une fois par semaine un repas végétarien.

Il faudrait que ce soit tous les jours !" - Une maman à la sortie de l'école

Les mêmes arguments reviennent lorsqu'on demande aux parents pourquoi ils sont favorables aux menus végétariens à la cantine. "Il faudrait que ce soit tous les jours !" , lance par exemple Catherine qui attend son fils au portail. "Quand on voit les conditions d'abattage, les animaux bourrés d'antibiotiques, mal traités", explique-t-elle. "Ça permet de varier les repas, que les enfants goûtent au tofu", avance cette maman de deux enfants.

"Si les enfants mangent végétarien une fois par semaine, ça ne peut-être que bénéfique ! (...) Si ça peut réduire le taux d'obésité", commente Nina Funes, nutritionniste à Saint-Étienne et Saint-Didier-en-Velay. "Et même deux fois par semaine, il n'y aurait aucun problème", poursuit-elle. Une fréquence que cette nutritionniste estime raisonnable. "On donne beaucoup trop de protéines animales, donc finalement, un ou deux repas composés uniquement de protéines végétales, ça peut être très bien pour un enfant". Des propos qui sont raccords avec les propositions de Terra Nova que Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique a en partie validé.