Société

Les mineurs de Calais en Bretagne et 4 offres pour Tilly Sabco : l'essentiel de l'actu du 3 novembre

Par Nolwenn Quioc, France Bleu Breizh Izel jeudi 3 novembre 2016 à 7:56

Les derniers migrants mineurs ont quitté l'ex-jungle de Calais mercredi après-midi
Les derniers migrants mineurs ont quitté l'ex-jungle de Calais mercredi après-midi © Radio France - Philippe Huguen

La Bretagne accueille ses premiers mineurs en provenance de Calais. Le tribunal de Commerce a reçu 4 offres de reprises pour l'abattoir Tilly Sabco de Guerlesquin. Les petites écoles rurales menacées par un projet du gouvernement.

Des mineurs de la jungle de Calais arrivent en Bretagne

Ce sont les derniers à quitter la jungle de Calais, démantelée par les forces de l'ordre. Plusieurs dizaines de migrants vont être accueillis dans des centres spécifiques en Bretagne. 35 jeunes soudanais sont arrivés à Clohars Carnoet (29) cette nuit, et une trentaine de jeunes afghans à Saint Cast le Guildo (22). A Port-Navalo (56) le bus en provenance de Calais est arrivé hier soir vers 22h. Les jeunes migrants vont rester dans ces centres quelques semaines, le temps d'étudier leurs demandes de transfert vers la Grande-Bretagne.

Toutes les précisions dans cet article

4 offres de reprise pour Tilly Sabco

Les entreprises intéressées avaient jusqu'à hier midi pour déposer des offres de reprise pour l'abattoir de volailles pour Tilly Sabco. Outre l'entreprise LDC qui a maintenu son offre, 3 autres dossiers ont été déposés, par le Saoudien Al Dari, le néerlandais Wegdam et Le Clézio Industrie. Mais seulement une cinquantaine d'employés seraient repris au maximum.

Lire l'article complet

Faut-il regrouper les petites écoles en milieu rural ?

Pour faire des économies, le gouvernement souhaiterait faire fusionner les écoles de moins de quatre classes, pour créer de plus gros établissements dans les chef-lieux de cantons. Le Centre-Ouest Bretagne aurait dû être un territoire pilote, mais les élus y sont opposés. Un collectif de défense de l'école rurale rassemble 350 maires bretons. Son porte-parole, Christian Derrien, maire de Langonnet, était notre invité ce matin.

Toutes les informations dans cet article