Société

Les monnaies locales veulent se faire une place en Gironde

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde lundi 2 juin 2014 à 6:15

Une liasse de Miel
Une liasse de Miel © Radio France

Les représentants des monnaies locales de toute la France se sont retrouvés à Libourne ce week-end. Il en existe une quarantaine en France. En Gironde, la monnaie locale est le Miel.

L'euro peut-il trembler face aux monnaies locales ? En tout cas de plus en plus de français tentent de développer ces monnaies. Aujourd'hui une quarantaine de monnaies locales existent en France. La première a été créée en 2010 dans le Lot-et-Garonne. Ce week-end, tous les représentants de ces monnaies se sont réunis à Libourne pour la 9ème édition des Rencontres Nationales des Monnaies Locales Complémentaires. Elles viennent d'être reconnues par l'Assemblée Nationale grâce à un amendement il y a quelques jours

Retisser du lien social

"Les monnaies locales ne remplacent pas l'euro, elles sont complémentaires"

L'objectif de ces monnaies locales est de redynamiser le territoire et recréer des petits réseaux face à un euro "désincarné". En Gironde, la monnaie locale est le Miel. Une monnaie qui a vu le jour en 2013 et qui s'est développée dans le Libournais, le Créonnais et le Langonnais. Il suffit d'avoir une carte d'adhérent et d'aller échanger ses euros contre des Miels dans un comptoir pour pouvoir utiliser la monnaie locale girondine.

Trois-cents adeptes en Gironde

Le Miel a déjà 300 adeptes dans le département et surtout 100 partenaires de tous les secteurs : alimentaire, service ou santé ... etc. Un Miel égale 1 euro. Pour les adhérents, le miel et l'euro ne sont pas concurrents mais complémentaires.

"Les monnaies locales doivent recréer du lien social"