Société

Les motards ne se sentent pas en sécurité sur la route mais ils continuent à prendre des risques

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mardi 16 septembre 2014 à 5:00

Scooter
Scooter © Fotolia.com - Pixels et création

Les conducteurs de moto et de scooter ne se sentent pas en sécurité sur la route mais cela ne les rend pas plus prudents pour autant. C’est ce que révèle une enquête AXA Prévention publiée mardi.

Les conducteurs de deux-roues motorisés sont de plus en plus inquiets pour leur sécurité sur la route. Ils ont 66% à déclarer se sentir moins en sécurité aujourd’hui qu’il y a 10 ans au volant de leur engin. Ce sentiment d’insécurité est plus fort chez les conducteurs de deux- roues motorisés que chez les automobilistes qui sont 48% à se sentir vulnérables sur la route. Les motards et les scootéristes sont inquiets et pourtant ils continuent à prendre des risques en roulant trop vite, en utilisant leur téléphone au volant ou en prenant la route sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue.

Les conducteurs de deux-roues motorisés sont près de 50% à penser que, parmi les usagers de la route, ce sont eux qui ont la conduite la plus dangereuse.

Pour améliorer leur sécurité , les conduteurs de deux-roues motorisés pensent qu’il faut d’abord adapter l’aménagement urbain (68%) ou encore légaliser la circulation entre les files (36%). Ils sont moins d’un tiers à estimer qu’il faudrait renforcer leur formation ou améliorer leur visibilité par un éclairage dédié.

Les différences entre motards et scootéristes

Selon le Baromètre AXA Prévention sur le comportement des Français en deux-roues motorisés, les motards et les scootéristes n’ont pas la même vision de la route.

Les motards (45%) estiment que ce sont les scooters qui sont les plus dangereux. De leur côté, les scooters (51%) pensent que ce sont les automobilistes qui sont le plus dangereux.

Si 93% des deux-roues motorisés connaissent les dangers de l’alcool, de la drogue, de la vitesse et des feux grillés, ils sont encore nombreux à prendre ce type de risques.

La consommation de cannabis avant de conduire est deux fois plus importante chez les conducteurs de scooters (15%) que chez les motards (7%).

Les conducteurs de scooters (38%) utilisent plus le téléphone en conduisant que les motards (18%). Ils sont aussi beaucoup plus nombreux (28% contre 6% pour les motards) à envoyer ou lire leurs SNS en étant au volant.

Motard AXA Prévention 1 - Aucun(e)
Motard AXA Prévention 1

Les conducteurs de deux-roues motorisés sont 58% à déclarer franchir le feu orange . Le non-respect du feu orange a augmenté de 9 points depuis 2004. Ce taux reste pourtant beaucoup moins élevé que chez les automobilistes, qui sont 72% à reconnaître qu’il leur arrive de ne pas s’arrêter à un feu orange.

E Comportement 2 roues

Motard AXA Prévention 2 - Aucun(e)
Motard AXA Prévention 2

S Comportement 2 roues

Les deux-roues motorisés respectent mieux les limitations de vitesse

En 10 ans, les pratiques se sont améliorées pour la vitesse . Ils étaient 73% à rouler à 65km/h en ville en 2004, ils ne sont plus que 57% en 2014 soit une baisse de 16 points. Sur autoroute, ils étaient 62% à rouler à 160/170 km/h en 2004, ils ne sont plus que 41% cette année soit une baisse de 21 points.

Les deux-roues motorisés sont encore mal équipés

Plus du tiers des conducteurs de deux-roues motorisés avouent ne pas être correctement équipés quand ils montent sur leur engin. Si les gants sont l’équipement le plus utilisé , ils sont encore 6% chez les motards ne pas porter de gants pour conduire; c'est aussi le cas pour 1 scootériste sur 5. Si le blouson est assez bien utilisé en revanche les bottes de moto ne sont portées systématiquement que par 32% des scootéristes.

Motard AXA Prévention 3 - Aucun(e)
Motard AXA Prévention 3

Les deux-roues motorisés représentent 2% du trafic routier et 25% des tués sur la route en 2013 selon l'Observatoire interministériel de la sécurité routière (lONISR).