Société

Les "nez rouge", les anges gardiens du réveillon en Haute-Savoie

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie vendredi 30 décembre 2016 à 19:35

Pour que la fête reste un plaisir, les "nez rouge" veillent sur les fêtards du réveillon depuis 16 ans en Haute-Savoie
Pour que la fête reste un plaisir, les "nez rouge" veillent sur les fêtards du réveillon depuis 16 ans en Haute-Savoie © Maxppp - Maxppp

Pour que le réveillon ne tourne pas au drame, les "nez rouge" veillent sur les fêtards du réveillon depuis seize ans en Haute-Savoie. Ce week-end, 150 bénévoles se mobilisent pour ramener les conducteurs alcoolisés à leurs domiciles.

Pour certains, la fête sans alcool n'est pas forcément plus folle. Pour éviter que la nuit du réveillon ne tourne au drame en Haute-Savoie, les "nez rouge" se mobilisent à nouveau pour la seizième année consécutive. Le principe ? Sur un simple coup de fil entre 22h et 8h du matin, les bénévoles, par équipes de trois, prennent en charge le conducteur alcoolisé pour le ramener à bon port, ainsi que sa voiture. Tout ça gratuitement.

Une idée venue du Québec

Le concept vient du canada, où l'opération "nez rouge" a vu le jour en 1984 dans la province de Quebec. Il a traversé l'atlantique en 1990, d'abord à Genève puis sur toute la Suisse, avant d'être importé en Haute-Savoie en 2001. Cette année encore, 150 bénévoles raccompagneront les conducteurs qui trop bu et qui ne peuvent pas reprendre la route, sur l'ensemble du département.

"Un plaisir de s'occuper des autres et faire de sorte qu'il n'y ait pas de drames". Nicolas, un bénévole mobilisé à Annecy

Il faut compter environ une demi-heure, en fonction de la demande, pour que les anges gardiens du réveillon viennent vous chercher. "Le standard commence à chauffer dès 22h" explique Nicolas, 57 ans, l'un des bénévoles mobilisés à Annecy : "Nous recevons un ordre de mission et nous partons chercher les personnes et leur voiture, qui veulent rentrer chez eux où aller faire la fête ailleurs. Même si on est épuisés le lendemain matin, c'est un plaisir de s'occuper des autres et de faire en sorte qu'il n'y ait pas de drames. C'est notre plus belle récompense".

ECOUTEZ Nicolas, l'un des bénévoles de l'opération "nez rouge" en Haute-Savoie

Aucun accident lié à l'alcool en Haute-Savoie depuis 2005 la nuit du réveillon

L'opération semble porter ses fruits. Depuis 2005, "aucun accident lié à l'alcool n'est à déplorer" ajoute le président de l'association, et les nez rouge y sont sans doute un peu pour quelque chose : "Le but c'est de sauver des vies" explique César Glarey : "Depuis une semaine, on a déjà pas mal de demandes de personnes qui se renseignent. Si les gens n'ont pas de véhicule, nous n'allons pas les chercher. Le but, c'est de rentrer la voiture et les personnes". L'an dernier, 645 personnes ont fait appel aux "nez rouge" de Haute-Savoie. Pour joindre l'association, entre 22h et 8h du matin, un numéro vert : 0800 802 208

ECOUTEZ le président de l'association César Glarey