Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les Manchois, de moins en moins nombreux

-
Par , France Bleu Cotentin

L'Insee vient de publier son bilan démographique 2018 et le constat est sans appel : alors que la population augmente au niveau national, en Normandie elle diminue. Et avec 492.600 habitants, la Manche n'échappe pas à la règle.

La Normandie a perdu 7500 habitants en 2018.
La Normandie a perdu 7500 habitants en 2018. © Maxppp - PhotoPQR Le courrier de l'ouest

Manche, France

La Normandie compte 3.319.000 habitants au 1er janvier 2019, selon les estimations de l'Insee, ce qui la place au 10e rang des régions françaises.  Elle a perdu l'an dernier 7500 habitants (-0.2%) alors qu'en France métropolitaine, la tendance générale est à la hausse (+0.1%)

Dans la Manche, cette baisse démographique est encore plus sensible avec désormais 492.600 habitants (-0.7% par rapport à 2017).

Plus de décès que de naissances

Deux raisons expliquent cette diminution de la population en Normandie. Tout d'abord, le déficit migratoire, c'est à dire la différence entre ceux qui partent et ceux qui s'installent dans la région : il est de 7200 habitants l'an dernier.

Mais aussi le déficit naturel : pour la première fois en 2018, il y a eu plus de décès en Normandie (34.400) que de naissances (34.100).  La fécondité reste stable. Ce recul des naissances résulte surtout de la diminution du nombre de femmes en âge de procréer, installée dans la région. Un constat qui est encore plus criant dans la Manche où les naissances ont diminué l'an dernier d'1,3%

Quant aux décès, ils sont en hausse (+4.2% dans la Manche), en lien avec le vieillissement de la population. Un quart des Manchois a plus de 65 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu