Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ile-de-France : une noyade tous les deux jours l'été dernier

-
Par , , France Bleu Paris

A deux semaines de l'été, Santé publique France publie ses chiffres sur les noyades de l'an dernier ce mardi. Bien plus nombreuses que lors de la dernière étude, en 2015. La faute au manque de surveillance des parents et à la mauvaise pratique des plus jeunes.

D'après Santé publique France, il y a eu 58 noyades en Ile-de-France l'été dernier, dont 18 mortelles.
D'après Santé publique France, il y a eu 58 noyades en Ile-de-France l'été dernier, dont 18 mortelles. © Maxppp - Sadak Souici / Le Pictorium

Île-de-France, France

58 noyades accidentelles ont fait 18 morts l'été dernier en Ile-de-France. C'est le bilan de Santé publique France publié ce mardi 11 juin 2019, pour une période allant du 1er juin au 30 septembre 2018. L'équivalent d'un accident tous les deux jours dans la région. 

Des accidents évitables 

Imprudence ou défaut de surveillance reviennent le plus souvent pour les noyades accidentelles qui ont augmenté de 30 % en France par rapport à la précédente enquête en 2015. La météo de l'été dernier explique en grande partie le phénomène, avec trois beaux mois où il faisait chaud, ce qui invitait à la baignade. 

Une augmentation encore plus forte pour les moins de 6 ans, où les noyades fatales ont lieu en grande partie dans les piscines familiales. La cause principale de ces drames : des adultes qui relâchent leur surveillance. 

Santé publique France rappelle quelques conseils très simples : un adulte par enfant dans l'eau et qui ne le lâche pas des yeux, même s'il porte des brassards. Les jeunes gens, eux, présument souvent trop de leur force, ou sont imprudents : noyade en voulant traverser la  Marne, plongeon dans le bassin de la Villette à Paris, ou depuis un quai à Bry-sur-Marne, soirée arrosée au bord d'un étang des Yvelines... A chaque fois, un décès, parfois dans des endroits où la baignade était interdite.

ECOUTEZ - Reportage avec des jeunes Franciliens peu conscients des risques de noyades.

Retrouvez ici les bonnes pratiques à la piscine, au lac ou à la rivière, du syndicat national des maîtres-nageurs, pour éviter de vous mettre en danger.