Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Les numéros à appeler en Creuse en cas de violences conjugales

-
Par , France Bleu Creuse

Le confinement est un contexte qui peut aggraver les violences conjugales. Un dispositif est mis en place en Creuse pour venir en aide aux victimes.

Campagne d'affichage contre les violences conjugales (photo d'illustration)
Campagne d'affichage contre les violences conjugales (photo d'illustration) © Radio France - Philippe Thomain

Les associations d'aide aux victimes de violences conjugales sont inquiètes des effets du confinement. Un contexte d'enfermement, de promiscuité, de stress peut exacerber les violences. Les victimes sont en danger. 

Si vous êtes victime, il vous est bien sûr toujours possible d'appeler les forces de l'ordre au 17 ou 112. Le numéro national d'aide, le 39 19 est également disponible.

Mais vous pouvez également vous rendre dans une pharmacie pour demander de l'aide ou donner l'alerte. Les gendarmes et les policiers ont reçu pour consigne d'intervenir en urgence quand une pharmacie les appelle. 

Les structures spécialisées sont toujours disponibles

Les structures spécialisées sont également toujours là pour vous écouter et vous accompagner. 

Voici la liste communiquée par la Préfecture : 

  • Conseil départemental : Joindre l’intervenante sociale spécialisée en violences intra-familiales ou les UTAS (Unités territoriales d’action sociale) : 05 44 30 25 02 (écoute, accompagnement physique dans les démarches, accueil, orientation, aide aux procédures et liens avec les forces de l’ordre et les travailleurs sociaux.) 
  • Aravic-France victimes-23 : Permanences par téléphone au 05 55 52 39 81 ou 06 40 15 40 75 (mail : aravic23@wanadoo.fr) (accueil, écoute, informations sur les droits des victimes, aide dans les démarches, orientation, soutien, accompagnement à n’importe quel moment de la procédure.)
  • Intermède 23 : Permanences par téléphone au 05 55 41 73 46 (mail : intermede@comiteaccueilcreusois.fr) (accueil de jour anonyme spécialisé pour les femmes victimes de violence ; écoute, accompagnement, soutien.) 
  • CIDFF : Permanences par téléphone au 05 55 52 99 41 ou au 07 70 11 31 72 (mail : cridff23@wanadoo.fr) (centre d’information sur le droit des femmes et des familles ; information sur vos droits, juriste formée à l’accueil des femmes victimes de violences, orientation, entretiens par téléphone)

La mise à l’abri via un hébergement d’urgence est également possible malgré le confinement. Il est activé soit par les forces de l’ordre soit par les structures citées ci-dessus, soit en appelant directement le 115 (numéro 24/24). Il existe des solutions d'accueil individuel pour que les mesures sanitaires du confinement soient respectées. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu