Société

Les objets inattendus du salon "Made in France made in Elsass" de Cernay

Par Olivia Cohen, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass dimanche 28 août 2016 à 9:47

Le salon "Made in France Made in Elsass" est le premier du genre en Alsace (capture écran affiche)
Le salon "Made in France Made in Elsass" est le premier du genre en Alsace (capture écran affiche) © Radio France - Olivia Cohen

Ce week-end, en Alsace, se déroule le premier salon consacré au "Made in France", et surtout, aux produits locaux : à l'espace Grün de Cernay, on trouve alimentaire et cosmétiques, mais aussi des objets plus inattendus, du chauffe-eau aux copeaux de bois, en passant par les instruments de musique.

Ce week-end, le salon "Made in France Made in Elsass" prend ses quartiers à l'espace Grün de Cernay, dans le Haut-Rhin. C'est la première fois qu'un salon de ce genre est organisé dans notre région. Vingt-cinq exposants proposent une large gamme de produits fabriqués pour la plupart en Alsace : des produits locaux traditionnels, type bière et charcuterie ; du pratique comme des chauffe-eaux ou des copeaux de bois. Le salon veut faire de la sensibilisation également, des projections de films sont prévues.

Des objets insolites 100% Made in Elsass

La palme du produit "Made in Elsass" le plus original est attribué sans nul doute au plectre, ce petit triangle souvent en plastique qui permet de jouer de la guitare sans s'abîmer les doigts. Dans le langage courant, on appelle ça un "médiator". Eric Fayerman en bricole pour le plaisir depuis une dizaine d'années, il a fini par tout plaquer pour lancer sa marque "Riki le plectrier", sa fille Maeva raconte : "Pour ses 40 ans, il a décrété qu'il en avait marre d'être au service d'un patron, qu'il avait de faire ce qu'il aimait et de créer de ses dix doigts. De toute façon, sa passion de base, c'est la musique !"

La famille Fayerman, à l'origine d'un produit original 100% Made in Elsass : le plectre - Radio France
La famille Fayerman, à l'origine d'un produit original 100% Made in Elsass : le plectre © Radio France - Olivia Cohen

Eric n'est pas là, car il créé la nuit et le jour, il dort. La passion paternelle est devenue une vraie petite entreprise familiale, le fils a conçu le site Internet, Nadège la mère est devenue le bras droit. En France, rappelle-t-elle, ils ne sont que quatre à produire des médiators : "Les autres entreprises font uniquement des médiators en bois et plastique. Nous, on a innové en proposant des matières différentes, titane, laiton, cuivre, ça fait sonner la guitare différemment et ça, c'est le plaisir du guitariste !"

Le "Made in France" se vendrait-il mieux à l'étranger ?

Les modèles en titane, très travaillés, 90 euros en moyenne, ont tapé dans l'oeil d'Alain, guitariste à ses heures : "Je sais le travail que ça représente, le prix ne me choque pas, et je compte bien m'en offrir un". Le comble, c'est que l'engin se vend beaucoup mieux à l'étranger, pas encore assez pour assurer un salaire, mais tout de même : des mélomanes de Dubaï, du Canada et des Etats-Unis se sont offerts un médiator 100% alsacien.

Reportage sur le plectre, plus communément appelé "médiator"

Le salon ferme ses portes ce dimanche à l'espace Grün à 18h.

Partager sur :