Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : les messes reprennent doucement en Côte-d'Or

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Depuis samedi 23 mai 2020, les messes en public peuvent de nouveau être célébrées, dans des conditions sanitaires strictes. Le prêtre de l'église Notre-Dame de Dijon, qui a pu officier ce week-end, fait part de son soulagement.

Le port du masque et les gestes barrières s'appliquent aussi à la messe
Le port du masque et les gestes barrières s'appliquent aussi à la messe © Radio France - IP3 PRESS/MAXPPP

Le déconfinement est aussi religieux. Samedi 23 mai 2020, les paroisses ont reçu l'autorisation de célébrer à nouveau des messes avec du public. Une bonne surprise pour elles, alors qu'elles ne s'attendaient pas à reprendre avant la Pentecôte. Dès samedi, l'accueil des fidèles a repris, avec les contraintes sanitaires d'usage : chacun se désinfecte les mains et porte un masque, tout en respectant le mètre de distance entre les fidèles. Il a donc fallu réorganiser l'intérieur des églises. C'est le cas par exemple à l'église Notre-Dame de Dijon, où une messe a été célébrée samedi soir. 

"Même si nous sommes restés en communion malgré tout à distance, ça commençait à devenir vraiment difficile." - Emmanuel Pic, de l'Eglise Notre Dame de Dijon

Réorganiser l'église 

Habituellement, le dimanche matin, 300 fidèles se réunissent dans cette église. Aujourd'hui, comme il faut respecter quatre mètres carré par personne, l'Eglise Notre Dame a dû réduire sa capacité d'accueil à 160 personnes. Soit la moitié de la capacité habituelle. Pour autant, pour Emmanuel Pic, le prêtre de l'église Notre-Dame de Dijon, cette reprise des offices fait du bien. "C'est une grande joie, il y a même un monsieur qui a pleuré, a-t-il indiqué au micro de France Bleu Bourgogne. Tout le monde était très heureux d'être là. Au bout de deux mois et demi, c'était vraiment devenu très dur, il y avait même une question de survie de nos communautés"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess