Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : La mobilisation des habitants contre la fermeture de la maternité du Blanc dans l'Indre

Les opposants à la fermeture de la maternité du Blanc ne démobilisent pas

mardi 31 juillet 2018 à 8:32 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Depuis quelques semaines, des banderoles d'opposition à la fermeture de la maternité du Blanc s'affichent dans de très nombreuses communes de Brenne et le collectif "C'est pas demain la veille" multiplie les actions chocs sur les réseaux sociaux

Epinglée sur le dos d'un manifestant, une affichette rappelle la colère des habitants et leur refus de la fermeture de leur maternité.
Epinglée sur le dos d'un manifestant, une affichette rappelle la colère des habitants et leur refus de la fermeture de leur maternité. © Radio France - Gaëlle Fontenit

Indre, France

La Brenne est bien décidée à sauver sa maternité, et elle compte le faire savoir. Pratiquement plus un village du Parc Naturel régional désormais n'est dépourvu de sa banderole "Non à la fermeture de la maternité du Blanc" (ou toute autre formule allant à peu près dans le même sens), et de nombreuses guirlandes de body s'accrochent sur les clôtures et portails de particuliers. 

"Les gens font des banderoles ou bien accrochent des bodys, prennent la photo et nous l'envoie ! Il y a même des communes qui ont investit des sous pour faire imprimer des banderoles... Au départ, nous avions lancé cela pour la ville du Blanc, et maintenant, cela nous dépasse un peu mais tant mieux !" s'enthousiasme Claire, membre du collectif "C'est pas demain la veille"

A Néons sur Creuse, les habitants sont mobilisés! - Aucun(e)
A Néons sur Creuse, les habitants sont mobilisés! - Capture d'écran Page Facebook du collectif Cpasdemainlaveille
Le multi-accueil de Pouligny-Saint-Pierre en Indre-et-Loire est solidaire aussi - Aucun(e)
Le multi-accueil de Pouligny-Saint-Pierre en Indre-et-Loire est solidaire aussi - capture d'écran de la page facebook du collectif Cespasdemainlaveille
A Pouligny-Saint-Pierre, les ronds points s'ornent de body - Aucun(e)
A Pouligny-Saint-Pierre, les ronds points s'ornent de body - capture d'écran de la page facebook du collectif Cespasdemainlaveille

Mobiliser sur les réseaux sociaux

Le collectif multiplie les actions : il a ainsi réalisé un clip intitulé "Une heure" qu'il diffuse largement sur les réseaux sociaux et qui est projeté dans les salles de cinéma du Blanc ou de Montmorillon par exemple. 

Il a également tourné un clip parodiant le sketch de Kad et Olivier avec le personnage de "Jean-Michel le chanteur", dénonçant en chanson cette fois, la décision de fermer cet été la maternité du Blanc. 

"Il y a aussi plein d'actions individuelles dont les gens nous font part : une maman a réglé une facture au Trésor public après un passage aux urgences du Blanc en y joignant une affichette "Non à la fermeture de la maternité". La mairie du Blanc appose des autocollants avec le même message sur ses enveloppes..." souligne Claire. Le collectif espère ainsi toucher un plus large public et mobiliser sur les réseaux sociaux au- delà de l'Indre.