Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Les Oubliés" : le chanteur Gauvain Sers dénonce la fermeture d'une école dans la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

Le chanteur Gauvain Sers rend hommage dans sa dernière chanson à l'école de Ponthoile dans la Somme. Conséquence des réorganisations de la carte scolaire, elle a fermé en juin dernier. Son directeur avait alors écrit une lettre à l'artiste. Lettre qui lui a inspiré "Les Oubliés".

L'histoire de l'école de Ponthoile a inspiré l'artiste creusois qui a grandi à la campagne.
L'histoire de l'école de Ponthoile a inspiré l'artiste creusois qui a grandi à la campagne. © Maxppp - Stéphanie Para

Ponthoile, France

Dans sa dernière chanson, "Les Oubliés", Gauvain Sers rend hommage à l'école de Ponthoile près du Crotoy dans la Somme. Elle a fermé à la fin de l'année scolaire 2017/2018, conséquence des réorganisations de la carte scolaire. Son directeur, Jean-Luc Massalon, avait alors écrit une lettre au chanteur.

Au printemps 2018, le directeur et instituteur de l'école de Ponthoile apprenait sa fermeture définitive. Avec 28 élèves de primaire répartis dans deux classes, l'établissement était considéré en sous effectif. Pendant des mois, parents et enseignants se sont mobilisés contre cette fermeture. En vain.

Une lettre du directeur de l'école de Ponthoile à l'origine de la chanson 

Parmi les espoirs de Jean Luc Massalon, directeur et enseignant à l'école depuis 18 ans, l'envoi d'une lettre au chanteur Gauvain Sers. "J'ai entendu ce qu'il faisait, je savais qu'il serait touché par notre histoire", explique l'instituteur. Et ça n'a pas manqué : la lettre a inspiré l'artiste creusois qui a grandi à la campagne. "Depuis longtemps je voulais écrire une chanson sur _l'abandon du monde rural_. Cette lettre, ça a été l'élément déclencheur", précise Gauvain Sers.

"Un instituteur qui se bat pour sauver sa classe c'est très touchant" - Gauvain Sers

Un nouveau départ à l'école de Nouvion

Même si le titre sort plusieurs mois après la fermeture de l'école, le directeur en a été très ému : "C'est trop tard pour nous, mais j'espère que ça pourra servir à d'autres !". A la rentrée scolaire dernière, il a retrouvé la plupart de ses anciens élèves en intégrant son nouveau poste à l'école de Nouvion en Baie de Somme, à une vingtaine de kilomètres de Ponthoile. "J'ai demandé ce poste, un peu égoïstement peut être, pour que cette fermeture soit moins difficile à vivre", explique Jean-Luc Massalon, voix tremblante. 

"C'est trop tard pour nous, mais j'espère que ça pourra servir à d'autres !" - Jean Luc Massalon

Peut-être un clip tourné dans l'ancienne école de Ponthoile

Dans cette chanson de Gauvain Sers, l'enseignant, ses anciens collègues et parents d'élèves, voient un bel hommage : "maintenant elle est immortelle". Le chanteur et l'instituteur sont toujours en contact. Ils espèrent maintenant pouvoir tourner un clip dans l'ancienne école. 

Choix de la station

France Bleu