Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Les ours, d'accord, mais pas chez nous !" les réactions se multiplient après l'annonce de Nicolas Hulot

-
Par , France Bleu Pays Basque

Pour sauver l'espèce, le ministre de la Transition écologique a annoncé la réintroduction de deux ourses femelles dans les Pyrénées béarnaises cet automne. Mais l'opposition est toujours aussi vive chez les éleveurs en montagne

Photo d'un ours brun prise en 2011 dans les Pyrénées par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage
Photo d'un ours brun prise en 2011 dans les Pyrénées par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage - Oncfs

Pays Basque, France

Avec cette annonce, Nicolas Hulot savait qu'il allait s'attirer les foudres des éleveurs. Depuis 1996, date des premières expériences de réintroduction de l'ours dans les Pyrénées, le sujet a toujours rencontré une forte opposition chez les bergers en montagne. Alain Iriart préside l'association des éleveurs de Haute-Soule, et il est toujours aussi catégorique : "Je ne suis pas contre l'ours, mais je suis contre le fait qu'il vienne chez nous." 

"En Soule, on n'a pas eu d'attaque, mais en Ariège et en Hautes-Pyrénées, il y a des attaques fréquemment. On ne voudrait pas que cela arrive chez nous."

"L'ours et les brebis, ce n'est pas compatible" Alain Iriart, président de l'Association des éleveurs de Basabürüa

L'association des éleveurs de Haute-Soule tiendra une assemblée ce vendredi soir à Licq-Atherey. De son côté, la fédération transpyrénéenne des éleveurs de montagne promet une mobilisation très forte pour protester contre l'annonce de Nicolas Hulot.

Sauver la lignée de Cannellito

Actuellement, 39 ours vivent dans les Pyrénées, mais il y en a seulement deux dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Deux mâles, dont Cannellito, le fils de Cannelle, qui était le dernier ours de souche pyrénéenne. C'est pour sauver sa lignée que Nicolas Hulot souhaite introduire deux ourses femelles en Béarn.

Directeur du Muséum d'histoire naturelle de Bayonne, Eric Guiho plaide lui aussi pour une réintroduction, "car les deux mâles sont voués à disparaître". Il précise que l'ours brun est à 80% végétarien, et que seul 10% de son alimentation est de la viande. "Dire que toutes les brebis qui meurent sont le fait de l'ours, c'est faux. Il y a une grande part liée aussi aux chiens errants." Il se dit conscient de l'importance de l'activité pastorale, mais selon lui trouver un terrain d'entente est nécessaire.

"Le moyen de pérenniser les populations, ça serait la réintroduction" Eric Guiho, directeur du Muséum d'histoire naturelle de Bayonne

Le Muséum d'histoire naturelle de Bayonne consacre actuellement une exposition à l'ours.  Une conférence est prévue justement le 10 avril prochain à 20h30 sur le suivi des ours et les perspectives à venir.

Le dernier relâché d'ours dans la partie française des Pyrénées remonte à 2006. A l'époque la ministre de l'écologie avait été fortement chahutée par des militants anti-ours. Et l'an dernier en Ariège, dans une vidéo, des hommes armés et masqués menaçaient de rouvrir la chasse à l'ours.

Le Muséum d'histoire naturelle de Bayonne abrite actuellement dans sa collection un ours brun. Une femelle de souche pyrénéenne tuée à Laruns en 1917. - Radio France
Le Muséum d'histoire naturelle de Bayonne abrite actuellement dans sa collection un ours brun. Une femelle de souche pyrénéenne tuée à Laruns en 1917. © Radio France - Andde Irosbehere

D'ici cet automne, Nicolas Hulot souhaite entamer une concertation avec les différents acteurs sur ce sujet, mais le dialogue risque d'être mouvementé...

Nicolas Hulot sera notre invité sur France Bleu ce mercredi juste après le journal de 8h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu