Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les ouvriers du BTP pourront-ils bientôt déjeuner dans des restaurants fermés en Vaucluse ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Les ouvriers du bâtiment et des travaux publics seront-ils autorisés à déjeuner dans des restaurants fermés suite à la crise sanitaire ? Rien n'est encore décidé, mais des discussions sont en cours entre les professionnels, leurs chambres consulaires et la préfecture de Vaucluse.

Les ouvriers contraints de déjeuner sur les chantiers ou dans les camions
Les ouvriers contraints de déjeuner sur les chantiers ou dans les camions © Radio France - Jacques Pons

La pause déjeuner rapide sur les chantiers ou au chaud dans la cabine des camions : c'est le quotidien des ouvriers du bâtiment et des travaux publics depuis la fermeture administrative des restaurants. À l'image de ce qui s'est passé pour les chauffeurs routiers, les entreprises du bâtiment et des travaux publics aimeraient bien pouvoir envoyer leurs salariés dans des restaurants autorisés à rouvrir par dérogation préfectorale. C'est déjà le cas en Creuse pour une vingtaine de restaurateurs.

"Rien n'est encore décidé." (Bertrand Gaume, préfet de Vaucluse)

En Vaucluse, des discussions sont en cours entre les professionnels, leurs chambres consulaires et la préfecture. Interrogé sur l'avancée de ces discussions, le préfet Bertrand Gaume nous a confirmé ce week-end qu'une réunion avait déjà eu lieu sur ce sujet mais que "rien n'avait été décidé : il n'est pas question que d'éventuelles dérogations permettent de contourner la règle actuelle de fermeture qui s'applique à tous jusqu'à nouvel ordre." Difficile d'être plus clair. 

Il faut dire que les questions soulevées sont très nombreuses et délicates : quels restaurants ouvrir et à qui ? dans quelles conditions sanitaires et administratives ? quelle conséquence sur le fond de solidarité perçu par le restaurateur ? Pourra-t-il encore le toucher pour quelques ouvriers servis le midi ? Le dossier est donc sur la table, mais le couvert n'est pas encore mis !  

Les restaurants doivent signer une convention avec la CCI

Pour bénéficier de cette ouverture dérogatoire, les restaurants doivent impérativement signer une convention avec la CCI de Vaucluse, précisant les modalités de mise en œuvre du dispositif. Les entreprises souhaitant voir leurs salariés accéder au dispositif de "restauration collective" doivent quant à elles obligatoirement, signer un contrat de prestation de restauration collective avec le ou les restaurants choisis. Cet accueil devra se faire dans le respect des règles de distanciation en vigueur. 

Les restaurateurs et les entreprises qui souhaitent faire bénéficier leurs salariés itinérants de ce dispositif sont invitées à se faire connaître auprès de la CCI de Vaucluse, en s’enregistrant sur le site internet de la CCI. La cellule d'appui est aussi joignable au 04.90.14.10.32.

Sylvie Brès responsable d'une entreprise du bâtiment : "ce serait bien que quelques restaurateurs se mobilisent"

Patrice Mounier président de l'UMIH 84 s'est montré très affirmatif lors d'une visio-conférence organisée par le député Aubert sur la situation des restaurateurs en Vaucluse

Choix de la station

À venir dansDanssecondess