Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les panneaux 90km/h pourraient être de retour dans les Pyrénées-Atlantiques

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque

Ce jeudi, le Premier ministre Edouard Philippe s'est dit prêt à laisser le choix aux présidents de conseil départementaux concernant le retour au 90km/h sur les routes secondaires. Une annonce qui satisfait Jean-Jacques Lassere, le président du conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques.

Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées- Atlantiques est favorable au retour des panneaux 90km
Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées- Atlantiques est favorable au retour des panneaux 90km © Radio France - Nina Valette

Pau, France

_"_Les panneaux 90km/h vont faire leur retour dans le département", annonce Jean-Jacques Lassere, le président du conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. L'élu parle "de bon sens" de la part d'Edouard Philippe. Le premier ministre propose en effet aux présidents de départements "de prendre leur responsabilité" concernant la limitation de la vitesse sur les routes secondaires.

A LIRE AUSSI : 80 km/h : Edouard Philippe prêt à laisser les départements assouplir la mesure

"Il est évident que le réseau de nos routes départementales, est totalement différent du réseau de nos voisins Landais par exemple. Alors _nous allons l'adapter_. Nous avons 4500 km de routes départementales environ chez nous, il y a quasiment très peu de route à 90km/h. Un bout de deux fois deux voies Bayonne/Ustaritz, donc pas grand chose" souligne Jean-Jacques Lassere avant d'ajouter, "Nous considérons que nous n'avons pas loin de 800 km  que nous pourrions passer à 90 km/h sans risque. Nous allons donc travailler cette proposition, regarder très rapidement et nous allons accompagner ceci de précaution sécuritaire"

Edouard Philippe qui précise justement que la mesure doit "garantir le plus haut niveau de sécurité routière possible".