Société

Les paralysés de France ont animé la place Darcy à Dijon

Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne samedi 23 septembre 2017 à 21:30

De la main gauche pour un droitier, et inversement pour un gaucher, un jeu de chamboule-tout vous place en situation d'hémiplégie.
De la main gauche pour un droitier, et inversement pour un gaucher, un jeu de chamboule-tout vous place en situation d'hémiplégie. © Radio France - Jacky Page

L'APF, l'Association des Paralysés de France organise son Handidon annuel. A Dijon c’était ce samedi 23 septembre, place Darcy avec des concerts gratuits, et des ateliers de sensibilisation au handicap, et la vente de tickets-dons de deux euros pour contribuer à la bonne cause.

Des stands permettent aux visiteurs de se livrer à une activité ludique tout en se mettant dans la peau d'une personne handicapée. Comme celui où il s'agit de dessiner sans les mains, en tenant un crayon entre les dents. Une activité baptisée « pas de bras, pas de chocolat », pour reprendre une réplique célèbre du film « Les Intouchables ». Un humour revendiqué par Florence Leconte; directrice des paralysés de France de Côte d'or et Saône-et-Loire : « les personnes handicapées ont beaucoup d’humour, sinon leur vie serait invivable. »

Plus loin, c’est le stand « moit-moit », un jeu de chamboule-tout animé par Christophe, atteint d’une maladie génétique invalidante. Il explique à un passant qu’il s’agit d’expérimenter ce que ressent une personne frappée d’hémiplégie, quand elle doit se débrouiller d’une seule main, pas forcément celle dont elle se servait le plus. Le passant, qui est droitier, se prête au jeu et tente de faire tomber la pile de boîtes de conserve en lançant une balle de la main gauche. Il lui faudra quatre essais pour y parvenir, alors qu’il est pourtant tout près de la cible. « C’est vrai que c’est pas facile, et qu’on se rend compte qu’on a un bras moins habile que l’autre ».

Un minibus pour des sorties

Pour animer cette journée, ils sont une petite trentaine de bénévoles, souvent eux-mêmes handicapés. Comme Jean-Paul, en fauteuil roulant depuis trente ans. Il a tenu à participer à ce Handidon bien utile : « ça nous a permis de financer l’achat d’un minibus. Il sert à transporter des personnes handicapées qui font partie de l’association, pour les sortir. Parce que vous savez qu’il y a beaucoup de personnes qui vivent avec l’allocation adulte handicapé et qui n’ont pas les moyens de partir en vacances. » Un minibus avec lequel il y a deux ans, il avait pu aller visiter l'exposition universelle de Milan.

Le handidon se poursuit en ligne. Vous pouvez faire un don de 2, 10, 20, 40 ou 100 euros sur www.handidon.fr. Vous recevrez par e-mail vos numéros chance pour les tirages au sort d'une tombola avec de nombreux lots à gagner.