Société

Les pêcheurs du Pays de Montbéliard perdent des adhérents

Par Jérémie Pignard, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 25 janvier 2016 à 6:22

© Radio France - Jules Brelaz

L'Association Agréée Pour la Pêche dans les Milieux Aquatiques (AAPPMA) de Montbéliard-Sochaux-Etupes tenait ce dimanche son assemblée générale. Avec un constat alarmant : la vente des cartes de pêche a été divisé par dix sur la dernière décennie !

En 2005, l'AAPPMA de Montbéliard, Sochaux et Etupes vendaient encore la bagatelle de 1500 permis de pêche par année. Bambins, jeunes et adultes en grand nombre jetaient alors leurs lignes sur les eaux de l'Allan ou du canal. Dix ans plus tard, ils ne sont que 139 à avoir acheté une carte de pêche à l'association. "Bon c'est sûr, il y a moins de pêcheur", constate Maurice, l'un des responsables de l'école de pêche. "Les pères et les grands-pères n'emmènent plus les enfants à la pêche", renchérit Pascal un habitué.

"Tant que l'on n'aura pas un magasin de pêche à Montbéliard..." Bruno Lemière, secrétaire de l'AAPPMA

Mais ce n'est pas la principale raison à en croire ces amoureux de poissons d'eau douce. Le vrai drame selon eux, c'est l'absence d'un magasin de pêche à Montbéliard. "On a perdu depuis que les établissements Luttenauer ont fermé" lâche Bruno Lemière, secrétaire de l'association. Jusqu'en 2008, ce temple de l'article de pêche situé Faubourg de Besançon, tout proche de l'Allan et du canal, faisait le bonheur des amateurs. C'est là, en allant à la pêche, que les montbéliardais s'équipaient et achetaient leur fameux sésame pour avoir le droit de jeter leur ligne dans l'eau. "Quand ils ont fermé, on a perdu au moins 1000 cartes. Après on a eu un magasin de pêche qui s'est ouvert à côté de la gare à Montbéliard mais qui n'a pas marché. Il a fermé aussi et depuis on est entre 100 et 140 cartes vendues à à l'année, ça ne fait plus beaucoup. Tant qu'on n'aura pas un magasin de pêche sur Montbéliard, il ne faut pas s'attendre à autre chose...", regrette Bruno.

Des cours pour les enfants chaque samedi entre mars et juillet

Ce qui refroidirait les éventuels prétendants, c'est le prix des loyers des locaux selon le secrétaire de l'AAPPMA. "Du coup, les pêcheurs vont acheter leur permis à Voujeaucourt, Audincourt ou Héricourt, là où il y a des magasins de pêche". Autrement dit, pas à Montbéliard et l'argent de la vente de ces cartes ne tombe donc pas dans les caisses de l'association de Montbéliard, Sochaux et Etupes. Grâce aux Ateliers Pêche Nature (APN), sorte d'école de pêche pour les enfants, les membres de l'association tente d'épaissir les rangs des générations futures. Ces séances d'apprentissage reprendront fin mars et auront lieu chaque samedi de 14h à 17h jusqu'au mois de juillet.

Bruno Lemière, secrétaire de l'AAPPMA, sur la perte d'adhérents

Partager sur :