Société

Les "pendus" manifestent pour dénoncer les dysfonctionnements de leur régime social

Par Thibaut Lehut, France Bleu lundi 9 mars 2015 à 18:02 Mis à jour le lundi 9 mars 2015 à 18:08

7.000 personnes ont manifesté à Paris ce lundi.
7.000 personnes ont manifesté à Paris ce lundi. © Maxppp

Commerçants, artisans et travailleurs indépendants manifestaient ce lundi à Paris pour protester contre les dysfonctionnements de leur régime de protection sociale (RSI). Les 7.000 personnes défilant dans la rue contestaient aussi la hausses des charges.

"RSI, mafia, État, même combat, ils vont tuer nos emplois". Sept mille travailleurs indépendants, commerçants et artisans ont défilé ce lundi à Paris pour dénoncer le manque d'efficacité de leur régime de protection sociale (RSI pour Régime social des indépendants). Ces derniers manifestaient notamment à l'appel de l'organisation Sauvons nos entreprises, auquel s'étaient joints les Citrons pressés, les Pendus, les Bonnets rouges et les Buralistes en colère.Les organisateurs réclament un "moratoire du RSI" , a expliqué Pascal Geay, président de Sauvons nos entreprises. Le cortège, parti du jardin du Luxembourg qui abrite le Sénat, devait marcher jusqu'à l'Assemblée nationale. Une manifestation en forme d'avertissement avant un blocage des centres RSI si la situation n'évolue pas, le 9 avril prochain.

Erreurs, dossiers perdus et mauvaises surprises à la retraite

Le Régime social des indépendants, crée en 2006, a parasité l'activité de nombreuses entreprises en raison d'erreurs dans les appels de cotisations, de dossiers perdus ou encore d'interventions d'huissiers sur de fausses données. Certains entrepreneurs se sont également retrouvés poursuivis en justice sans motif par l'organisme ou ont eu de mauvaises surprises au moment de la retraite.Interrogé sur le sujet lundi matin, le secrétaire d'Etat à la Simplification Thierry Mandon s'est déclaré favorable à une "mission d'urgence" pour résorber les retards de dossiers et améliorer l'accueil, pointant au-delà un besoin de "transparence" sur les prélèvements et prestations du RSI. "Quand vous ne savez pas pourquoi on vous prélève ce qu'on vous prélève, le régime ne peut plus tenir debout" , a-t-il estimé. Une mission d'urgence probablement lancée en avril.La manifestation de ce lundi n'était pas soutenue par les organisations patronales telles que l'UPA (artisans et commerçants de proximité) et la CGPME. La situation du RSI est "normalisée" et les réclamations se font plus rares, avaient affirmé le 25 février les dirigeants de cet organisme décrié pour ses dysfonctionnements.> LIRE AUSSI : Les "pendus" manifestent à Perpignan