Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les personnes âgées vivant à domicile sont moins autonomes en PACA qu'ailleurs

jeudi 14 juin 2018 à 6:48 Par Marion Chantreau, France Bleu Azur, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

L'INSEE Provence-Alpes-Côte d'Azur publie une enquête sur la perte d'autonomie des seniors à domicile. Il en ressort qu'elle est plus fréquente dans la région, surtout pour les femmes. L'aide de l'entourage est davantage soutenue en PACA qu'au niveau national.

Après 85 ans, la perte d’autonomie est plus fréquente pour les femmes que pour les hommes
Après 85 ans, la perte d’autonomie est plus fréquente pour les femmes que pour les hommes © Maxppp - Lionel Vadam

Provence-Alpes-Côte d'Azur, France

En 2014, 28% des habitants de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur avaient plus de 60 ans selon l'INSEE, c'est trois points de plus que la moyenne nationale et cela représente près de 1,4 million de personnes. Quant au nombre de personnes de plus de 85 ans, il a augmenté de 50% depuis 15 ans et devrait être multiplié par deux d'ici 2040.

Le fait que les personnes âgées soient moins autonomes à domicile s'explique parce qu'il y a davantage de personnes âgées maintenues à domicile après 85 ans en PACA. Elles sont, de plus, dans un moins bon état de santé général et souffrent généralement de maladies chroniques ou de difficultés à marcher. 

Il faut aussi souligner que l’offre de places en hébergement pour personnes âgées dépendantes est plus faible dans la région et le maintien à domicile, souvent plébiscité par les personnes âgées, est facilité par une forte densité d’infirmiers libéraux et de services de soins infirmiers à domicile. 

Les femmes plus souvent concernées

La perte d’autonomie est plus fréquente pour les femmes que pour les hommes. À partir de 85 ans, l’écart en défaveur des femmes se creuse plus nettement dans la région. Un tiers des femmes sont en perte d’autonomie : c’est 15 points de plus que les hommes de la région et quatre points de plus que les femmes en moyenne métropolitaine. Après 85 ans, les femmes vivent seules à domicile 2,3 fois plus souvent que les hommes. 

Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cet écart entre hommes et femmes : l’âge un peu plus élevé des femmes et la prévalence chez les femmes de maladies générant des problèmes physiques et cognitifs. 

L'entourage plus présent auprès des personnes dépendantes

En PACA, l'entourage familial et amical semble présent pour aider la personne vivant à domicile, en perte d'autonomie, pour pouvoir réaliser des actes de la vie quotidienne comme se laver, se déplacer ou sortir de son logement. 88 % des seniors en perte d’autonomie se disent aidés par leur entourage. Cette aide est jugée plus soutenue qu’en moyenne de métropole : 60 % estiment recevoir beaucoup d’aide de leur entourage contre 56 % en moyenne métropolitaine.

De plus, 73 % des seniors à domicile n’ayant plus la capacité à vivre de manière autonome bénéficient d'aide technique pour aménager leur logement, s'équiper en déambulateur ou fauteuil roulant, ou disposer de professionnels à domicile.