Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

300.000 personnes handicapées mentales auront bientôt le droit de vote

jeudi 25 octobre 2018 à 8:13 Par Louis-Valentin Lopez, France Bleu

Le Code Civil sera modifié d'ici la début de l'année prochaine, annonce la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel ce jeudi. Objectif : permettre à des milliers de personnes handicapées mentales de voter aux élections.

L'objectif est que ces personnes handicapées puissent voter au plus tard pour les élections municipales de 2020.
L'objectif est que ces personnes handicapées puissent voter au plus tard pour les élections municipales de 2020. © Maxppp - Simon Daval

France

300.000 personnes handicapées mentales pourront bientôt déposer un bulletin dans l'urne, promet ce jeudi matin la secrétaire d’État Sophie Cluzel dans Le Parisien. Le Code Civil sera modifié d'ici le début de l'année prochaine. Le but : permettre à des milliers de personnes handicapées mentales de voter aux élections.

L'interdiction concerne en majorité des citoyens qui souffrent d'un handicap mental et psychique. Jusqu'à aujourd'hui c'est un juge qui prenait la décision de supprimer le droit de vote. Une partie de l'article L5 du Code électoral sera donc abrogée, annonce la secrétaire d’État. C'était déjà une promesse d'Emmanuel Macron dans son discours devant le congrès en juillet. Les citoyens handicapés concernés devraient pouvoir voter au plus tard pour les élections municipales de 2020.

Droit de se marier, de se pacser, de divorcer

L'objectif est aussi de donner d'autres droits à ces personnes handicapées : ceux de se marier, de se pacser et de divorcer comme n'importe quel autre citoyen français.