Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les personnes handicapées "ont toujours des obstacles", dans la vie quotidienne

A l'occasion de la journée mondiale de la mobilité et de l’accessibilité des personnes handicapées, France Bleu Normandie met l'accent ce vendredi 30 avril sur la vie des handicapés aujourd'hui. Ils ont encore de nombreuses difficultés.

Brigitte Lamarre, représentante en Normandie de l'association des paralysés de France
Brigitte Lamarre, représentante en Normandie de l'association des paralysés de France © Radio France - France Bleu

A l'occasion de la journée mondiale de la mobilité et de l'accessibilité des personnes handicapées, France Bleu Normandie s'intéresse ce vendredi 30 mai à la place et aux difficultés de la vie quotidiennes des handicapés. 

Le premier problème, ce sont les déplacements, comme l'explique Brigitte Lamarre, représentante en Normandie de l'association des paralysés de France, son fils est handicapé depuis 40 ans : "Quand il peut se déplacer, sur les trottoirs où il peut passer, souvent, ils sont occupés, avec des poubelles ou autre chose. Il risque de tomber, et cela lui arrive parfois, en renversant son fauteuil." 

Selon elle, des efforts sont faits, mais ce n'est pas suffisant : "On commence à prendre un peu en compte le problème, avec des pentes aménagées, des trottoirs plus larges, mais ce n'est pas encore assez [...] On pense aux vélos mais il faut aller au-delà."

La question de la pratique sportive est aussi un problème : "On demande à ce qu'ils puissent faire du sport avec les autres, pas en mettant des cases entre les uns et les autres", avec des clubs mixtes. 

La question des difficultés liées au confinement, le rôle des aidants, la disparitions des parents est à retrouver dans cette interview : 

Réécoutez l'interview de Brigitte Lamarre sur France Bleu

Choix de la station

À venir dansDanssecondess