Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les personnes LGBT vulnérables pendant le confinement : des associations ligériennes alertent le gouvernement

En Pays de la Loire, plusieurs associations de défense des droits LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) interpellent Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité, lui demandant de prendre de nouvelles mesures de protection et de préciser ses actions.

Le drapeau de la communauté LGBT
Le drapeau de la communauté LGBT

C'est un appel national d'une soixantaine d'associations de défense des droits de la communauté LGBT, relayé en Pays de la Loire par plusieurs structures. Ces associations interpellent dans un courrier Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'égalité. 

Insultées, isolées dans des familles homophobes, parfois mises à la rue, des personnes de cette communauté sont victimes de violences et de discriminations en cette période de pandémie de Covid-19 et de confinement : "il est important de prendre en compte les spécificités des publics que nous aidons : les jeunes, les seniors, les personnes trans, celles en très grande précarité,les personnes en demande d'asile. Ces publics ont, pour la plupart, vu leur situation s'aggraver pendant cette crise sanitaire. Il nous faut alerter et préparer au mieux le déconfinement". 

Les associations signataires demandent par ailleurs à Marlène Schiappa de préciser le plan de lutte contre les violences anti-LGBT qu'elle avait présenté le mois dernier, moyens financiers et pérennité. 

La secrétaire d’État à l’égalité avait notamment indiqué avoir “débloqué 300.000 euros afin de financer 6000 nuitées d’hôtel pendant le confinement” pour “permettre aux jeunes confrontés à de la violence homophobe d’être protégés”.

Les associations ligériennes qui ont signé l'appel national : la Gom'53 en Mayenne, centre LGBT de Vendée, Esac LGBT Ancenis, Homogène centre LGBT Le Mans, Nosig Nantes, Quazar Angers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu