Société

Les pesticides à l'origine de la mort de son frère ? La justice ordonne une expertise médicale

France Bleu Gironde jeudi 16 avril 2015 à 18:44

Marie-Lys Bibeyran, à la Cour d'Appel de Bordeaux
Marie-Lys Bibeyran, à la Cour d'Appel de Bordeaux © Radio France

Denis Bibeyran, un ouvrier viticole du Médoc mort en 2009 d'un cancer rare, a-t-il succombé à son exposition aux pesticides ? Pour le savoir, la cour d'appel de Bordeaux a ordonné ce jeudi une expertise médicale. Sa soeur, qui mène ce combat depuis 5 ans, parle de première victoire.

 C'est une nouvelle étape dans le combat que mène Marie-Lys Bibeyran. Cette habitante du Médoc, elle-même ouvrière agricole , se bat depuis 5 ans pour que le cancer des voies biliaires qui a emporté son frère en octobre 2009 soit reconnu post-mortem comme maladie professionnelle. Elle en est persuadée : sa maladie était directement lié aux pesticides que son frère, ouvrier viticole à Listrac-Médoc, pulvérisait dans les vignes

Jeudi matin, la chambre sociale de la Cour d'appel de Bordeaux a ordonné une expertise médicale. Le médecin expert devra déterminer si les produits que Denis Bibeyran a manipulés pendant 30 ans sont bien à l'origine de sa mort.

"Certes, ce n'est pas une reconnaissance de l'origine professionnelle de la maladie qui a emporté mon frère, mais ce n'est pas non plus un rejet pure et simple de ma requête. La cour va prendre le temps et le soin d'étudier des pièces supplémentaires, et cela, c'est une bonne nouvelle; ça valait le coup de se battre, et çà vaut le coup de continuer." — Marie-Lys Bibeyran

Son avocat parle également de décision "satisfaisante et cohérente"

"Les résultats de l'expertise permettront de clarifier la situation et de savoir si nous pouvons bénéficier d'une présomption de causalité entre la maladie et le travail de M. Bibeyran.  Si ce n'est pas le cas, nous reviendrons apporter à la cour d'appel tous les éléments pour établir le lien e cancer rare des voies biliaires contracté par M. Bibeyran et l'utilisation des pesticides." — Maître Lafforgue

La prochaine  audience dans cette affaire a été fixée au 15 octobre par la cour d'appel de Bordeaux.

À LIRE AUSSI Les pesticides ont-ils tué un ouvrier viticole de Listrac-Médoc ? La justice se prononcera le 16 avril à Bordeaux