Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les pièces de 1 et 2 centimes pourraient bien disparaître

-
Par , France Bleu Nord

Leur avenir revient régulièrement au coeur des débats, cette fois c'est la Commission Européenne qui s'intéresse aux pièces de 1 et 2 centimes. Une vaste consultation est actuellement en ligne pour juger de l'opportunité de les laisser circuler dans la zone euro.

Elles sont toute petites, ne représentent que trois fois rien et pèsent le poids d'un âne mort dans le porte-monnaie!
Elles sont toute petites, ne représentent que trois fois rien et pèsent le poids d'un âne mort dans le porte-monnaie! © Radio France - Claire Mesureur

La Belgique et l'Irlande ont déjà renoncé à l'utilisation des deux plus petites pièces de la monnaie européenne. En 2014 pour la première, un an plus tard pour la seconde. Elles coûteraient très cher à la fabrication et rendraient compliqués le paiement en liquide de certaines petites sommes, ainsi que le rendu de la monnaie chez les commerçants.

Alors la commission européenne a lancé une vaste enquête en ligne pour demander leur avis aux habitants de la zone euro. Leur suppression entraînerait l'arrondi aux 5 centimes les plus pertinents. Ainsi un article à 1,58 euro serait arrondi à 1,60 euro et celui à 1,57 euro passerait à 1,55 euro.

Dommage pour ceux qui tentent de nous faire croire qu'une chemise à 39,99 euros coûte finalement moins de 40 euros!

Dommage également pour les collectionneurs ou les économes qui, en stockant leur mitraille dans un bas de laine, pensaient pouvoir arrondir leurs fins de mois ou se payer des vacances.

Ecouter: le reportage de Claire Mesureur avec une collectionneuse calaisienne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess