Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Violences faites aux femmes : le gouvernement présente 50 mesures

-
Par , , France Bleu

Pour clore le Grenelle contre les violences faites aux femmes ce lundi 25 novembre, le gouvernement doit annoncer une cinquantaine de mesures : le 3919 joignable à tout moment, l'ouverture de centre pour les agresseurs mais aussi la possibilité de retirer l'autorité parentale en cas de meurtre.

Des pancartes pour les victimes lors de la marche #NousToutes du samedi 23 novembre 2019 à Paris.
Des pancartes pour les victimes lors de la marche #NousToutes du samedi 23 novembre 2019 à Paris. © Maxppp - FRED DOUCHET

Le gouvernement clôt ce lundi 25 novembre son Grenelle contre les violences faites aux femmes. Depuis son ouverture le 2 septembre dernier, les associations attendaient un véritable "Plan Marshall". Qu'en est-il ? Une cinquantaine de mesures portées par la secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa qui doivent être confirmées ce matin par le Premier ministre Édouard Philippe

Centres pour les agresseurs et suspension de l'autorité parentale

Parmi ces mesures, le gouvernement veut créer des établissements de prise en charge des hommes agresseurs "pour faire baisser la récidive". Un appel à candidature pour cofinancer 26 centres à hauteur de 50% d'ici la fin du quinquennat doit être lancé. Côté victime, le numéro d'écoute 3919 sera désormais joignable 7 jours sur 7 et 24H sur 24

Parmi les dispositions, l'autorité parentale pourra être suspendue en cas d'homicide conjugal sans attendre la décision d'un juge. Mais aussi des facilités pour saisir les armes détenues par un homme violent

La levée du secret médical ?

Reste une proposition sensible : la levée du secret médical en cas de violence qui divise les médecins. Toutes ces mesures doivent s'ajouter à celles déjà formulées à l'ouverture du Grenelle, en septembre dernier, notamment les mille places d'hébergement et de logement d'urgence pour les femmes victimes ou la généralisation du dépôt de plainte à l'hôpital.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu