Société

Les plaisanciers sont-ils les bienvenus à Strasbourg?

Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace lundi 27 juillet 2015 à 9:20

Bateau de plaisance à Strasbourg
Bateau de plaisance à Strasbourg © Radio France - Corinne Fugler

Comparée à d'autres villes touristiques de même importance, la capitale alsacienne est très mal équipée pour accueillir les bateaux de plaisance.

Dans le centre historique, la plupart des voies navigables sont fermées aux plaisanciers.

Il n'existe qu'une halte nautique en centre-ville , un petit ponton en fait, située au pied du bâtiment de l'Eurométropole, au Heyritz, et deux lieux d'accueil, seulement, pour les particuliers qui souhaitent faire étape à Strasbourg.

La halte du Heyritz à la disposition des plaisanciers - Radio France
La halte du Heyritz à la disposition des plaisanciers © Radio France - Corinne Fugler
Pour des haltes plus longues, les navigateurs avisés se rendent en Allemagne , au port de plaisance de Kehl, où ils trouvent à la fois sanitaires, laverie et restauration. A condition de naviguer sur le Rhin, ce qui n'est pas à la portée de tous les bateaux. Au sein du Port autonome, loin du centre, les voyageurs peuvent aussi demander asile à l'association du Port de plaisance. Elle en accueille une cinquantaine chaque année.

PLAISANCiERS BOB 1 club Fabien BAHL

La base de l'association du port de plaisance, à Strasbourg - Radio France
La base de l'association du port de plaisance, à Strasbourg © Radio France - Corinne Fugler
Près du parc de la Citadelle, pour 13 à 55 euros la nuit, selon les dimensions du bateau, il y a bien la marina Koejac, à condition de ne pas être trop exigeant sur le confort . La base est équipée pour réparer les bateaux mais ne dispose pas de sanitaires; Les plaisanciers doivent utiliser les toilettes du parc, fermées le soir.

PLAISANCiERS BOB 2 Alex plaisancier suisse

La marina Koejac à Strasbourg accueille les bateaux de plaisance - Radio France
La marina Koejac à Strasbourg accueille les bateaux de plaisance © Radio France - Corinne Fugler
Côté mairie, on assure qu'un projet de marina est à l'étude . Quand? où? Rien n'est encore fixé. L'adjoint en charge du tourisme, Eric Elkouby, reconnait que la capitale alsacienne accuse un certain retard en la matière et évoque un projet de marina qui pourrait voir le jour au Jardin des deux rives, situé sur le Rhin, avec des facilités pour les voyageurs, sanitaires, électricité, commerces, wifi. Si ce port multi-modal est créé un jour, il ne pourra pas accueillir les embarcations les plus légères. Les bateaux de location, notamment, ne sont pas habilités à circuler sur le fleuve, très fréquenté à cet endroit, ni à emprunter ses écluses.

PLAISANCE à Stg ELKOUBY

Selon le Comité régional du Tourisme Alsace, l'an dernier, 7 800 bateaux de location ont été recensés aux écluses de VNF, Voies navigables de France, et 9 000 embarcations de plaisance privés. Auxquels il faut ajouter 8 900 bateaux de passagers, dont les bateaux de croisières.