Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société DOSSIER : Transports, circulation : les principaux points noirs en France

Les points noirs France Bleu de la mobilité : les trains entre Laroche-Migennes et Paris

jeudi 28 février 2019 à 4:02 Par Denys Baudin et Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

5000 personnes dans l'Yonne prennent le train chaque jour pour aller travailler à Paris. Près d'un train sur cinq affiche un retard entre Laroche et Paris, une régularité bien en dessous de la moyenne régionale.

Gare de Paris-Bercy
Gare de Paris-Bercy © Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Après la voiture, c'est le moyen de transport le plus utilisé dans l'Yonne. Rien que dans le Sénonais, 5000 personnes prennent le train chaque jour pour aller travailler à Paris. Beaucoup d'autres circulent en TER entre les différentes villes de l'Yonne.  

Neuf trains sur dix arrivent à l'heure dans la région sauf pour se rendre à Paris 

Des trains qui affichent 90 % de régularité dans la région : autrement dit, neuf trains sur dix arrivent à l'heure. Ces chiffres correspondent-ils à la réalité et au ressenti des usagers ? "comme d'habitude, ça marche jamais. je le prends tous les jours et il n'est jamais à l'heure." 

C'est vrai que nous relayons régulièrement la colère des usagers mais il  faut dire que la ligne Laroche-Migennes - Paris est le point noir.  83% de régularité, près d'un train sur cinq qui n'est pas à l'heure. Le vice-président de la région, en charge des transports, Michel Neugnot a une partie de l'explication : "la grande difficulté que nous avons pour l'Yonne et le nord de l'Yonne c'est l'entrée dans Paris avec un certain _engorgement_. De nouvelles technologies de gestion des réseaux devraient permettre d'améliorer cela."

Découvrez la carte France Bleu des points noirs de la mobilité partout dans le pays

La Bourgogne-Franche-Comté va également acheter de nouveaux trains pour la ligne Dijon Paris. Des retards réguliers qui sont malgré tout acceptés par une partie des voyageurs comme Charlotte une Auxerroise : " c'est vrai qu'il y a parfois un peu de retard, je ne vais pas travailler tous les jours et je ne reviens pas tous les soirs, j'ai des enfants qui sont grands et je ne suis pas attendue à la maison."

Des voyageurs reconnaissent cependant une amélioration 

Bruno, lui, fait Sens-Paris tous les jours depuis 15 ans et voit une amélioration de la régularité des trains : "  les premières années au moins une fois par semaine  les retards dépassaient une heure, voire deux ou beaucoup plus. a partir du moment où la région a mis en place le cadencement, on compte  les retards importants sur les doigts de la main."

Reste qu'il semble difficile de dépasser le seuil de 95% de trains à l'heure,  aucune région en France n'y parvient .

Un train sur cinq n'est pas à l'heure entre Laroche et Paris

Chaque année, la région Bourgogne-Franche-Comté fixe des objectifs de régularité à la SNCF.  Si l'entreprise ferroviaire ne les respecte pas, elle reçoit une pénalité financière. Si elle les dépasse, elle bénéfice d'un bonus. Le coût d'un abonnement TER Sens Paris est d'environ 260 euros par mois.  

Point noir - Radio France
Point noir © Radio France - Denis Souilla