Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les policiers de Bourgoin-Jallieu font leurs cartons

-
Par , , France Bleu Isère

Ils l'attendaient depuis une vingtaine d'années, les policiers berjalliens quittent ce mercredi leurs locaux vétustes et inadaptés pour un tout nouveau commissariat, deux fois plus grand.

Le nouveau commissariat de Bourgoin Jallieu -janvier 2020
Le nouveau commissariat de Bourgoin Jallieu -janvier 2020 © Radio France - Céline Loizeau

Bourgoin-Jallieu, France

C'est le grand jour pour le personnel du commissariat de Bourgoin-Jallieu (Isère). Le jour ou ils vont dire "adieu" à la vieille maison bourgeoise du XIXè siècle qu'ils occupaient depuis le début des années 80 et qui était devenue totalement inadaptée aux besoins quotidiens et aux effectifs en place. Le site ne répondait plus, non plus, aux attentes légitimes du public venant porter plainte (notamment pour ce qui est de la confidentialité) ni même aux normes en vigueur pour la rétention de personnes en garde à vue.

Le déménagement dans le tout nouveau bâtiment, situé juste en face, met un terme à un long feuilleton à rebondissement qui aura duré environ 20 ans et fut aussi l'objet de batailles politiques au plus haut niveau de l'Etat. Le commandant Christophe Fayolle qui dirige le commissariat se réjouit de voir enfin ouvrir ce bâtiment "attendu depuis très longtemps [par ses troupes] mais aussi par la population." 

Deux fois plus de place

Il nous décrit les lieux : "deux fois plus de place, deux agents par bureau (contre quatre jusqu'à présent), des locaux plus adaptés et plus confortables notamment en terme de salles de réunion, salle de restauration, de toilettes aussi." Pour la petite histoire, il n'y avait que deux WC pour tous les policiers, le public et les gardés à vue ! Les geôles des gardes à vue seront aussi aux normes et les personnes retenues pourront prendre des douches. "Ça va nous changer la vie !" conclut le commandant Fayolle. 

Au total, une centaine de personnes va y travailler : policiers, agents administratifs et les membres du renseignement territorial, installés jusqu'à maintenant à la gendarmerie mobile. Le nouveau bâtiment sera ouvert au public ce mercredi en début d'après-midi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu