Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Morlaix, un échange entre policiers et habitants au supermarché pour les rencontres de la sécurité

C'est l'occasion d'échanger avec les habitants dans un cadre moins formel : des policiers de Morlaix ont passé deux heures ce mercredi en pleine galerie commerciale. Une mission d'information et de renseignements, mais aussi un moyen de trouver un peu de soutien.

Les policiers de Morlaix ont passé deux heures dans la galerie commerciale de Leclerc pour échanger avec les habitants
Les policiers de Morlaix ont passé deux heures dans la galerie commerciale de Leclerc pour échanger avec les habitants © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Morlaix, France

Trois policiers assis à une table devant l'entrée du magasin Leclerc : la scène a surpris plusieurs morlaisiens venus faire leurs courses ce mardi. "Il y a un problème ?", demande une cliente. "On est là seulement pour vous renseigner, si vous avez des questions n'hésitez pas", lance un agent. Comme dans toute la France, les policiers organisent des rencontres de la sécurité jusqu'à la fin de la semaine

Messages de soutien

Dans un contexte marqué par l'attaque terroriste à la préfecture de police de Paris et le nombre de suicides qui ne cesse de grimper dans la profession (53 depuis le début de l'année), ces échanges informels avec les habitants permettent aux forces de l'ordre de recharger les batteries. "Je n'ai eu que des messages de soutien auprès des gens qui se sont arrêtés, assure le commandant Pascal Colin. Ça fait chaud au cœur !". "Au commissariat de Brest lundi, une dame a apporté un bouquet de roses", ajoute son collègue Denis L'Higuinen. 

Les policiers de Morlaix ont plutôt le sentiment d'être épargnés par l'hostilité ou la défiance qui peut régner envers certains de leurs collègues dans d'autres villes. "C'est sûr que c'est _plus simple de travailler à Morlaix qu'à Rennes ou Paris_, reconnait Pascal Colin. On a plus de proximité au quotidien avec la population". Les actions de communication permettent tout de même de "nouer ou renouer le lien avec certains". Germaine, qui s'est arrêtée par curiosité pour feuilleter quelques flyers sur le dispositif tranquillité vacances, confirme : "je pense que c'est un plus ! Autrement, on peut parfois avoir une image négative de la police"

D'autres rencontres de la sécurité sont organisées jusqu'à samedi dans le Finistère. Cliquez ici pour trouver celles près de chez vous.

Choix de la station

France Bleu