Société

Les policiers manifestent à nouveau sur la Comédie à Montpellier

Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault mercredi 19 octobre 2016 à 16:48

Un peu moins d'une centaine de policiers se sont rassemblés devant l'Opéra Comédie à 13h
Un peu moins d'une centaine de policiers se sont rassemblés devant l'Opéra Comédie à 13h © Radio France - Marie Ciavatti

Nouvelle action des policiers ce midi à Montpellier sur la place de la Comédie. Ils étaient une petite centaine rassemblés contre les violences à leur encontre et un certain laisser-faire selon eux des autorités.

Ils persistent et signent, malgré les avertissements de leur hiérarchie. Des policiers se sont à nouveau rassemblés mercredi à 13h devant l'Opéra sur la place de la Comédie, à Montpellier.

Une action en dehors des syndicats

Ils étaient une petite centaine d'agents, la plupart en uniformes avec le brassard orange et les véhicules de fonction, gyrophares allumés et le cri des sirènes pendant une bonne minute.

Le matin même, ils avaient mené la même action, mais plus discrète, avant le lever du jour à 5h30. Dans les deux cas, ces rassemblements ne répondaient pas à un appel des syndicats.

"Sur le terrain on se sent moins protégé que le moindre citoyen."

C'est la suite de l'agression de Viry-Chatillon, où des policiers ont été attaqués dans leur voiture avec des cocktails molotov. Marre de ces violences, disent les policiers.

"C'est une tentative de meurtre, ni plus ni moins". Ils parlent, mais pas au micro. "Sur le terrain on se sent moins protégé que le moindre citoyen". Ils pointent aussi un certain "laxisme judiciaire" ou "un manque de soutien de la hiérarchie".

Soutien des passants

Eux veulent garder l'anonymat, par crainte des sanctions, mais sur la Comédie, ils ont reçu le soutien de passants. Des applaudissements et une déclaration d'amour de la part d'Evelyne, une Montpelliéraine : "On vous aime. Vous êtes en danger tous les jours. On marche sur la tête. Il y a quelques années, il y avait le respect de l'uniforme. Ce n'est plus le cas aujourd'hui : certains veulent tuer du flic."

"La police n'est pas soutenue par le gouvernement. Les policiers défient les règles. Ils ont raison !"

Evelyne ira manifester à leurs côtés le mercredi 26 octobre, journée d'action nationale.

"J'irai manifester avec vous" dit Evelyne, montpelliéraine.

Partager sur :