Société

Les pompiers de l'Indre lancent une campagne pour recruter des volontaires

Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry jeudi 15 septembre 2016 à 8:58

Aurélie et Benoît font partie du millier de volontaires qui permettent de faire fonctionner les centres de secours du département.
Aurélie et Benoît font partie du millier de volontaires qui permettent de faire fonctionner les centres de secours du département. © Radio France - Sarah Tuchscherer

Le Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Indre lance une campagne pour donner une nouvelle impulsion au recrutement de volontaires. Dans le département, 90% des pompiers sont des non-professionnels.

"Je suis sapeur pompier volontaire, pourquoi pas vous ?" Voilà le slogan qui s'affichera bientôt sur tous les arrêts de bus du département. C'est le slogan de la campagne initiée par le SDIS 36 (Service Départemental d'Incendie et de Secours) pour relancer le recrutement de pompiers volontaires. Ils représentent 90% des effectifs du département et 70% des interventions réalisées en 2015.

Ces affiches seront bientôt visibles sur les arrêts de bus du réseau départemental. - Radio France
Ces affiches seront bientôt visibles sur les arrêts de bus du réseau départemental. © Radio France - Sarah Tuchscherer

Donner du temps de repos pour le bien commun

Aurélie fait partie des 1.046 volontaires de l'Indre. Horticultrice dans le nord du département, elle s'est engagée il y a 14 ans parce qu'elle avait envie d'aider, dit-elle. Rattachée au centre de secours d'Heugnes, elle est mobilisée une demi-journée par mois au titre de la formation continue. Pour le reste, elle indique ses disponibilités à l'état-major des pompiers. Lorsqu'elle est disponible, elle porte en permanence un bip qui sonne lorsqu'on a besoin d'elle. La jeune femme ne perçoit pas son engagement comme une contrainte : "il faut accepter de donner du temps de repos pour le bien commun". Elle se sent d'autant plus utile qu'elle travaille dans un petit centre, qui fonctionne uniquement grâce au volontariat : "si demain, il n'y a pas assez de volontaires pour assurer ce service, moi-même je ne serais pas forcément en sécurité chez moi".

Pas de pénurie mais des besoins importants

Le directeur adjoint du SDIS, le lieutenant-colonel Jean-Luc Potier insiste : il n'y a pas de pénurie dans le département, les sapeurs-pompiers continuent d'attirer, mais les besoins sont tels qu'il faut en permanence assurer le renouvellement des équipes. Dans l'Indre, seuls trois des 48 centres de secours  emploient des professionnels.

Il ne faut pas hésiter à se lancer, affirme le lieutenant-colonel Potier.