Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les pompiers de la Manche et Enedis main dans la main face au risque électrique

-
Par , France Bleu Cotentin

Le Service départemental d'incendie et de secours de la Manche (Sdis 50) et le gestionnaire du réseau électrique Enedis ont signé une convention pour aménager un plateau technique au centre de formation du Dézert, entre Carentan et Saint-Lô. L'objectif : mieux faire face au risque électrique.

Le scénario proposé : un fil électrique tombé sur un fourgon
Le scénario proposé : un fil électrique tombé sur un fourgon © Radio France - Pierre Coquelin

Le Dézert, France

Dans le cadre de leurs missions, le Service départemental d'incendie et de secours de la Manche (Sdis 50) et le gestionnaire du réseau électrique Enedis Normandie ont conçu un plateau technique au centre de formation du Dézert, entre Carentan et Saint-Lô. une convention a été signée ce mercredi 15 janvier pour former les agents au risque électrique.

Parmi les scénarios, un fourgon percute un poteau et un fil électrique tombe sur le véhicule. "Le risque électrique est difficile à appréhender. Un simple fil peut être sous tension ou hors tension. Il y a des problématiques d'identification pour nos personnels : ne pas confondre un fil Orange d'un fil de distribution Enedis", souligne le capitaine Benoît Mouchel, le chef du centre départemental de formation au Dézert.

Capitaine Benoît Mouchel (Sdis 50) : "Le risque électrique est difficile à appréhender"

Plateau mutualisé

Un partenariat "gagnant/gagnant", explique Philippe Guillemet, le directeur d'Enedis Normandie. "Enedis donne un certain nombre d'informations, en faisant des simulations sur des réseaux construits sur le centre de formation", ajoute le directeur. 

La formation est à la fois pour les recrues et les chefs de véhicules. "Le principe aussi, c'est qu'Enedis puisse venir sur ce site pour former leur nouveau personnel. c'est important de travailler sur _quelque chose de factice, hors tension, donc sécuritaire_, mais qui est au plus proche de la réalité", ajoute le capitaine Benoît Mouchel.

Après l'Orne, la Manche est le deuxième département normand à se doter d'un plateau de ce type. Dans la région, Enedis compte plus de 1700 agents répartis sur une quarantaine de sites au service de deux millions de clients. 

Philippe Guillemet, directeur Enedis Normandie : "C'est un partenariat autour de la formation"

Le centre départemental de formation est composé d'un bâtiment et de neuf zones pédagogiques sur trois hectares. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu