Société

Les pompiers de Loire-Atlantique prêtent main forte aux pompiers du sud

Par Sarah Vildeuil, France Bleu Loire Océan jeudi 11 août 2016 à 20:19

Près de 3 000 hectares ont déjà été détruit jeudi 11 août près de Marseille
Près de 3 000 hectares ont déjà été détruit jeudi 11 août près de Marseille - Pixabay

D'importants incendies se poursuivent dans le sud de la France depuis mercredi. Ce jeudi, un feu s'est déclaré dans les Pyrénées-Orientales. Pour maîtriser les flammes, des pompiers de Loire-Atlantique sont en ce moment dans la zone. Ils sont 21.

Les départements de l'Hérault, du Gard et des Bouches-du-Rhône sont touchés par des incendies depuis mercredi 10 août. 3 000 hectares ont été détruits près de Marseille, dont une trentaine de maisons. Jeudi, c'est dans les Pyrénées-Orientales qu'un incendie s'est déclenché. En fin d'après-midi, 400 hectares étaient déjà détruits. 450 pompiers étaient mobilisés. Plusieurs de Loire-Atlantique luttent aussi contre les flammes dans le sud. 21 soldats du feu du département sont sur place.

Une intervention dans l'Hérault

Une première colonne de pompiers du SDIS 44 est partie depuis le 3 août.  Des relèves sont assurées régulièrement. Des pompiers partis mercredi 10 août à quatre heures du matin étaient déjà en intervention dans l'après midi pour maîtriser un feu au nord de Béziers (Hérault). Vendredi matin, 7 pompiers du SDIS 44  vont remplacer certains de leurs collègues. Les soldats du feu sont aussi partis avec du matériel: quatre camions citernes, trois 4*4.

Des pompiers prêts

La topographie  n'est pas la même en Loire-Atlantique et dans le sud de la France. Le sol est beaucoup plus plat. Il n'y a pas de maquis ou de garigues. "L'activité opérationnelle de Loire-Atlantique n'aguerrit pas tout le personnel à ce type de terrain, explique   le colonel Serge Delaunay, directeur des moyens opérationnels du SDIS 44. Mais il affirme que "ses hommes sont prêts pour ce type d'incendie. Ceux de niveau trois et quatre ont été entraînés dans le sud-est de la France pour intervenir en renfort."

Ce renfort dans le sud ne défavorise pas la Loire-Atlantique en cas d'incendie. Le SDIS dispose des moyens d'interventions nécessaires avec près de 3 500 volontaires, 700 professionnels et 32 camions-citernes.