Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les pompiers de Poitiers auront leurs nouvelles casernes en 2020

-
Par , France Bleu Poitou
Poitiers, France

Après 15 ans d'études diverses et variées, les pompiers de Poitiers vont enfin avoir leurs nouvelles casernes : deux centres flambant neuf, à St Eloi et la Blaiserie devraient ouvrir d'ici à 2020. Début des travaux en octobre 2018 pour un coût total de 12 millions d'euros.

A Poitiers, le nouveau centre de secours de la Blaiserie remplacera la caserne obsolète de Pont-Achard
A Poitiers, le nouveau centre de secours de la Blaiserie remplacera la caserne obsolète de Pont-Achard © Radio France - Isabelle Rivière

15 ans qu'on en parle, mais cette fois, ça y est ! le projet est acté. Le conseil d'administration du SDIS, service de secours et d'incendie de la Vienne vient de donner son feu vert pour la construction de 2 nouveaux centres de secours à Poitiers. Les architectes ont été choisis. Le calendrier et le financement sont arrêtés. Les permis de construire seront déposés en décembre 2017 pour un début des travaux en octobre 2018. Si tout se passe bien, les pompiers de Poitiers intégreront leurs nouveaux locaux fin 2019 à La Blaiserie et fin 2020 à St Eloi.

Coût total des travaux : 12 millions d'euros.

Au total, les 2 centres de secours poitevins coûteront un peu moins de 12 millions d'euros. 7 pour St Eloi et 4 pour la Blaiserie.

  • 10 millions pour le Département de la Vienne, qui gère depuis 1999 la compétence "secours et incendie".
  • 2 millions de la Ville de Poitiers. Cette dernière de vendre le site de Pont-Achard à des investisseurs, site qui comprend la caserne actuelle, la piscine et le gymnase. L'argent récolté sera mis au pot pour participer au financement des travaux des 2 nouvelles casernes

La Blaiserie remplacera Pont-Achard

Les casernes existantes étant obsolètes, les pompiers de Pont-Achard déserteront le bâtiment actuel vieux de 57 ans pour s'installer rue Dieudonné-costes à La Blaiserie, non loin de la piscine Tournesol et des terrains de sports pour que les hommes puissent s'y entraîner. Il s'agira d'une caserne verticale.

"Dans ce quartier, nous sommes en zone urbaine, il était difficile de faire autrement que de prévoir un étage" explique Nicolas Bonnin, l'un des architectes choisis.

Les chambres de garde seront donc à l'étage. Côté sécurité, fini le feu tricolore pour permettre les départs de camions comme à Pont-Achard. Là, les engins auront une vue dégagée pour "décaler" (partir en intervention, NDLR). Situé à proximité de la rocade et de l'avenue de Nantes, les pompiers seront en centre-ville en un clin d'oeil. Leur zone d'intervention reste la même : centre-ville, ouest et sud de Poitiers.

St Eloi reste à St Eloi... mais derrière !

Pour St Eloi, l'emprise au sol étant suffisante, la nouvelle caserne sera construite derrière l'édifice actuel qui date des années 80. Celui-ci sera ensuite détruit. La nouvelle caserne qui s'étendra sur 3 200 mètres-carré sera construite de plain-pied pour éviter aux pompiers d'avoir à descendre des escaliers en courant lors des départs en intervention.

Des architectes poitevins pour ces projets

C'est le cabinet Espace 3 architectures de Biard et L'atelier du Moulin de Lussac les Châteaux qui ont été retenus pour ces projets. Et ce ne sont pas des néophytes. Le premier, a construit les bureaux administratifs du SDIS à Chasseneuil du Poitou. Le deuxième a construit l'Ecole départementale des sapeurs-pompiers de la Vienne à Civaux mais aussi d'autres centres de secours en France.

Ils connaissent les contraintes liées à l'exercice du métier de pompier. Les 2 nouveaux CIS (Centres d'incendie et de secours) respecteront les normes d'environnement, de sécurité et de fonctionnalité.

Des centres de secours pensés pour demain

  • ENVIRONNEMENT : Les matériaux utilisés, et l'orientation des bâtiments ont été soigneusement étudiés pour réduire les frais d'entretien et d'exploitation des bâtiments. Le principe : rechercher les économies d'échelle dès leur conception. respect du développement durable. Réduire l'impact sur l'environnement.

  • SECURITE : Permettre les départs en intervention dans les meilleurs conditions de rapidité et de sécurité. Du plain-pied autant que faire ce peut. Un stationnement en épi et en marche avant. Une seule entrée/une seule sortie pour éviter les risques d'accidents : les véhicules entrants ne croisent pas les sortants. Respect du cheminement sale/propre : l'ambulance qui rentre d'intervention s'arrête pour un nettoyage/reconditionnement, puis va se garer dans la remise "prête à partir".

  • FONCTIONNALITE : Pour les hommes qui partent au feu, fini le temps où on s'habillait en toute hâte entre des casiers à l'arrière des fourgons, les nouveaux bâtiments seront équipés de vrais vestiaires modulables pour s'adapter au personnel féminin.

En chiffres...

CSP Poitiers St Eloi :

  • Année de conctruction : 1984-1985
  • 130 504 citoyens secourus
  • 95 sapeurs-pompiers (50 professionnels et 45 volontaires)
  • 4 048 sorties de secours en 2016
  • proche du CHU, de la pénétrante, de la rocade et de la route de Limoges
  • couverture zone Est de l'agglomération


CSP Pont-Achard :

  • Année de conctruction : 1960
  • 119 849 citoyens secourus
  • 102 sapeurs-pompiers (43 professionnels et 59 volontaires)
  • 3 658 sorties de secours en 2016
  • proche aéroport, équipements et ouvrages remarquables à défendre
  • couverture zone centre-ville et périphérie ouest
Choix de la station

À venir dansDanssecondess