Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les pompiers des Landes obligés de se raser la barbe pour qu'un masque les protège du Covid-19

-
Par , France Bleu Gascogne

La barbe interdite chez les pompiers des Landes. Une note de service de la direction, datée du 28 avril, leur demande de se raser. La barbe poserait des problèmes d'étanchéité avec les masques de protection respiratoire. La mesure a du mal à passer chez certains pompiers.

Illustration pompiers dans les Landes
Illustration pompiers dans les Landes © Radio France - Valérie Mosnier

L'Union CNT-CGT du Sdis des Landes écrit au président du Conseil Départemental et au Président du Service d'Incendie et de Secours. Dans un courrier en date du 1er mai, elle dénonce la note de service rendant le rasage de la barbe obligatoire pour le port de masques. 

Contacté par France Bleu Gascogne, le Président du Conseil d'Administration du Sdis, Jean-Claude Deyres assume la mesure pour desquestions de santé et de sécurité au travail, qui sont de sa responsabilité. Selon lui, des fabricants de masques ont émis des doutes, et des risques sur l'étanchéité des produits s'ils sont portés avec une barbe : "A partir du moment où ils ont l'utilisation d'un masque pour les protéger d'un virus, il faut que ce virus ne puisse pas pénétrer dans les voies respiratoires. Pour ça, il faut que le masque soit bien collé sur le visage. Lorsque vous avez une barbe, effectivement, les producteurs de masques nous disent attention vous avez un risque de pénétration du virus par la barbe. Pour éviter ce risque, même si je sais que c'est la mode de se laisser pousser la barbe, une des protections c'est de se raser la barbe."

A la majorité, le CHSCT a donné un avis consultatif favorable. Même chose pour le Comité Consultatif des Sapeurs Pompiers Volontaires, explique le Président du CA du Sdis. Même, si le syndicat pointe une convocation hors délais.

Actuellement, il existe un cadre réglementaire précise Nicolas Iung, pompier professionnel à Pissos et représentant du personnel CNT-CGT au Sdis des Landes. Ce cadre prévoit qu'un pompier landais, pour des questions d'hygiène et de sécurité, peut porter une barbe taillée : "Je ne doute pas un instant que l'objectif peut-être affiché de la direction c'est de nous protéger. Mais, quand on regarde en parallèle nos collègues personnels soignants, particulièrement en unité Covid, ils ne sont pas soumis à ces exigences aussi drastiques. Donc très clairement aujourd'hui, on ne comprend pas cette mesure, qui s'inscrit en parallèle de ce cadre réglementaire. Aujourd'hui, on est très inquiet plutôt par cette atteinte au respect des libertés qui se profile."

Jean-Claude Deyre rajoute que, la mesure est entrée en vigueur, que l'heure n'est pas aux sanctions mais à la pédagogie et à la persuasion. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu