Société

Les pompiers du Gard recrutent une vingtaine de professionnels

Par Aurore Jarnoux, France Bleu Gard Lozère lundi 18 septembre 2017 à 19:07

Le nombre de pompiers professionnels va passer à 669 l'an prochain dans le Gard.
Le nombre de pompiers professionnels va passer à 669 l'an prochain dans le Gard. © Maxppp - Maxppp

24 pompiers seront embauchés d'ici la fin 2018 dans le Gard. Le service départemental d'incendie et de secours comptera l'an prochain 669 professionnels. Cette importante hausse des effectifs est due notamment à l'augmentation du nombre d'interventions depuis plusieurs années.

Davantage de soldats du feu dans le Gard ! Vingt sapeurs-pompiers volontaires vont devenir professionnels d'ici au mois de janvier prochain, uniquement des habitants du département, âgés de 22 à 38 ans.

669 pompiers professionnels dans le Gard en 2018

Le Sdis, le service départemental d'incendie et de secours, va également recruter deux médecins et deux officiers avant la fin 2018. Cela va porter à 669 le nombre de pompiers professionnels dans le département. On se rapproche progressivement de l'objectif de 673 soldats du feu dans le Gard.

On vit une année exceptionnelle car on n'avait pas eu d'incendies en aussi grand nombre depuis longtemps"- Alexandre Pissas, président du Sdis du Gard

En temps normal, les pompiers n'embauchent que huit recrues maximum par an. Mais cette fois-ci, il était important d'envoyer un signal fort. "C'est la première fois qu'on fait un recrutement aussi important mais le nombre de professionnels baissait et la sollicitation augmentait", explique Alexandre Pissas, président du Sdis du Gard et vice-président du conseil départemental. En effet, le nombre d'interventions est en hausse depuis plusieurs années déjà, + 10% en quatre ans.

Ça va faire du bien d'avoir des troupes neuves qui n'ont qu'une envie, faire des interventions les unes après les autres" - Christian Simonet, directeur du Sdis 30

Ce renfort va permettre d'épauler les équipes en place. L'été notamment a été très éprouvant. "A partir de la deuxième quinzaine du mois d'août, tout le monde commençait à fatiguer et on regardait le ciel avec beaucoup d'attente, souligne le colonel Christian Simonet, directeur du Sdis du Gard. On parle beaucoup du réchauffement climatique mais nous on commence à le voir."

Pour financer ces recrutements, le président du Sdis va proposer en conseil d'administration une augmentation de 1% de la participation des communes au budget du service. Le service départemental d'incendie et de secours du Gard est financé à 59% par le département et 41% par les communes.