Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Les pompiers sont formés pour sauver, pas pour cogner" (Kléber Mesquida, président du département de l'Hérault)

lundi 6 août 2018 à 11:11 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault

Sur France Bleu Hérault ce lundi matin, le président du Conseil départemental Kléber Mesquida, s'est emporté contre les agressions dont deux pompiers ont été victimes le week-end dernier dans l'Hérault, à Béziers et Montpellier. Il réclame une réponse ferme de la justice

Le président de l'assemblée départementale dénonce des agressions "gratuites et intolérables" envers des pompiers de l'hérault
Le président de l'assemblée départementale dénonce des agressions "gratuites et intolérables" envers des pompiers de l'hérault © Maxppp -

Hérault, France

"Lorsque les pompiers sont agressés, ce sont les soldats de la République qui sont agressés." Invité du journal de France Bleu Hérault ce lundi matin à 7h30, Kléber Mesquida a vivement dénoncé les agressions de deux pompiers le week-end dernier dans l'Hérault. "On avait l'habitude des caillassages, d'actions collectives, mais là il s'agit d'agressions volontaires de la part de proches des victimes. Ce sont des comportements individuels violents intolérables".

Une réponse ferme de la justice

Dans les deux cas en effet, les pompiers ont été attaqués en pleine intervention. Le premier a été attaqué alors qu'il portait assistance à une femme de 68 ans tombée du deuxième étage de son immeuble dans le centre-ville de Béziers. Le beau fils de la victime s'en est pris à lui sans que l'on sache pourquoi, le blessant à la main. Il a porté plainte. L'agresseur a été placé en garde à vue.

À Montpellier, c'est le mari de la personne secourue qui a attaqué, estimant que les pompiers ne faisaient pas ce qu'il faut. "On ne peut plus accepter cette dérive là", poursuit Kléber Mesquida. "Je ne peux pas accepter que des pompiers qui sont formés pour sauver, doivent maintenant être formés pour cogner. Ce n'est pas leur rôle. Ils sont là pour donner de leur vie pour sauver celle des autres."

614 sorties en 48 heures, record cet été

Il réclame la plus grande fermeté de la part de la justice. Des "sanctions exemplaires" pour mettre un coup d'arrêt à ces violences. D'autant que les pompiers ont été particulièrement sollicités ce week-end : 614 sorties en 48 heures soit 13 interventions par heure en moyenne, dont le premier grand feu de l'été qui a détruit 15 hectares de garrigues à Poussan dimanche. C'est un record depuis le début de la saison estivale. "On a un carnet déjà bien rempli. Le geste citoyen serait de bien accueillir les pompiers pas de les agresser" conclut le président.

Kléber Mesquida, invité du 7h30 de France Bleu Hérault. Il répond à Marie Ciavatti