Société

Les pompiers volontaires, indispensables dans la Drôme

Par Marc Podevin et France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 23 septembre 2015 à 5:50

Dans la Drôme, 2 interventions sur 3 nécessitent au moins un pompier volontaire
Dans la Drôme, 2 interventions sur 3 nécessitent au moins un pompier volontaire © Radio France - Stéphane Milhomme

C'est l'une des plus vieilles de France. La caserne de Clérieux, dans la Drôme, a fêté ses 200 ans ce week-end. Des pompiers volontaires étaient de la partie. Dans le département, ils assurent à eux seuls une intervention sur deux.

Impossible de se passer des pompiers volontaires, dans la Drôme. Ils sont plus de 2400, sur les environ 2700 soldats du feu Drômois. Ces hommes et ces femmes sont présents sur de très nombreuses interventions. "Dans 50% des cas, ce sont uniquement des pompiers volontaires qui interviennent", indique le colonel Bolzinger, directeur du service départemental incendie et secours de la Drôme (SDIS 26). "Deux interventions sur trois nécessitent au moins la présence d'un sapeur pompier volontaire. Pour nous c'est une richesse appréciable, qu'il faut surtout préserver", ajoute-t-il.

L'effectif des pompiers volontaires est stable

Il n'y a pas de problème de recrutement de pompiers volontaires, dans la Drôme. Environ 150 raccrochent, chaque année. Ils sont remplacés par le même nombre de "nouveaux", d'après le SDIS 26. L'organisme peine pourtant à trouver des volontaires disponibles quand il en a besoin, surtout dans l'est du département. "Nous avons des pompiers volontaires qui sont 35 à 40 dans un centre. Seul quatre à huit d'entre eux sont disponibles dans la journée", explique le commandant Seguin.

Des conventions passées avec employeurs des volontaires

S'ils ne peuvent intervenir, c'est parce qu'ils travaillent. Pour remédier à cela, une solution a été trouvée en 2011. Le commandant Seguin la précise: "c'est une convention passée avec les employeurs de ces pompiers volontaires. Ils les autorisent à arriver en retard, ou les libèrent pendant leurs heures de travail [lorsqu'ils doivent intervenir, ndlr]".

Cent entreprises et collectivités ont passé ce genre d'accord, dans la Drôme. cela concerne environ 300 pompiers volontaires. Le SDIS 26 espère signer des conventions supplémentaires, d'ici la fin du mois.

Même s'il n'y a pas de crise des vocations, chez les pompiers volontaires, le SDIS 26 cherche à recruter en permanence. Il s'est donc adapté aux civils intéressés par cet engagement, mais qui rechignent à accomplir certaines tâches, comme l'explique le colonel Bolzinger.

"Certains n'ont pas envie de monter à la grande échelle" (colonel Bolzinger)

Aller plus loin:

► Devenir pompier volontaire, sur le site du SDIS 26

► Le compte twitter des pompiers de la Drôme