Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Société

Les producteurs de lavande du plateau de Valensole victimes de leur succès touristique

mercredi 11 juillet 2018 à 21:30 Par France Bleu Provence, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu

Le plateau de Valensole, dans les Alpes-de-Haute-Provence, est connu à travers le monde entier pour ses immenses champs de lavandes. Mais les producteurs, eux, alertent sur les conséquences de ce succès auprès des touristes : désormais, dégradations et incivilités sont constatées au quotidien.

Sur plateau de Valensole, les champs de lavande deviennent le terrain de jeu des touristes étrangers peu regardants, au grand dam des producteurs
Sur plateau de Valensole, les champs de lavande deviennent le terrain de jeu des touristes étrangers peu regardants, au grand dam des producteurs © Radio France - Alexia Cappuccio

Valensole, France

Le plateau de Valensole, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, est connu pour ses immenses champs de lavandes. Depuis quelques années, il attire de plus en plus de touristes du monde entier, qui viennent profiter de ces paysages éphémères quand la lavande fleurit entre mi-juin et la fin du mois de juillet. Ces touristes faisaient jusque-là le bonheur des producteurs, mais aujourd'hui, ce succès provoque aussi des incivilités, qui empoisonnent la vie des producteurs.

Des règles à respecter

Laetitia Angelvin et sa famille exploite 200 hectares de lavande. Elle accueille volontiers les touristes, pourvu qu’ils respectent quelques règles : 

On ne marche pas sur les plantes, on les arrache pas, on ne les coupe pas pour faire des bouquets, parce que des agriculteurs en proposent. Et surtout on ramasse ses poubelles, ce qui parait normal mais qui n’est pas évident pour tout le monde

Deux promeneuses, Yvonne et Christine, constatent les faits en rentrant d'une ballade : "On vient de voir qu’ils laissent leurs saletés. Les gens font n’importe quoi, ils rentrent, cueillent tout…On enlève [aux producteurs] le pain de la bouche !"

Cueillette sauvage interdite

Clément Balcon est guide-conférencier dans les Alpes de Haute Provence. Lui, qui emmène souvent ses clients sur des champs de lavande ou de vignes, travaille avec des producteurs : à chaque voyage, il doit prévenir ses clients de la conduite à tenir : "La première des incivilités, c’est sur la route. C’est un paysage particulièrement beau, du coup les gens ne font pas trop attention, décident de s’arrêter sans faire attention aux autres, c’est très dangereux". 

Par ailleurs, la notion de propriété privée n’est pas bien établie, donc les gens se permettent la cueillette sauvage, ou s’allongent dans les plantes, laissent leur détritus

Si la situation ne s'arrange pas, quelques producteurs envisagent même de grillager leur champs, quitte à changer le visage d'un paysage qui symbolise la Provence dans le monde entier.