Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les professeurs des lycées professionnels en grève ce jeudi

mercredi 26 septembre 2018 à 19:50 Par Camille André, France Bleu Creuse

Les syndicats appellent les professeurs de l'enseignement professionnel à la grève, ce jeudi 27 septembre, partout en France. Ils dénoncent les suppressions de postes mais aussi la réforme de la voie professionnelle, prévue à la rentrée 2019.

Appel national à la grève pour les professeurs de l'enseignement professionnel.
Appel national à la grève pour les professeurs de l'enseignement professionnel. © Maxppp - Belloumi

Creuse, France

Les lycées professionnels de la Creuse, pourraient bien être perturbés ce jeudi 27 septembre. Certains enseignants risquent d'être en grève, pour protester contre la réforme du Bac pro, qui doit rentrer en vigueur à la rentrée 2019. Une intersyndicale composée de la CGT Educ'action, du SNUEP FSU, du SNEP FSU, de Sud Education et du SNALC a en effet lancé un appel national à la mobilisation. 

Les enseignants creusois rejoindront les professeurs du reste de l'académie de Limoges à midi, pour un rassemblement devant le rectorat

L'année de seconde va-t-elle devenir moins professionnalisante?

Les enseignants protestent contre la réforme du Bac pro, lancée par le gouvernement. Le projet n'est pas encore clairement dévoilé, mais les professeurs s'inquiètent des changements à venir: "Cette réforme a soi-disant pour but de mettre en adéquation le marché du travail avec les formations professionnelles, mais elle prévoirait que l'année de seconde soit nettement moins colorée en enseignement professionnel", explique Christophe Audebaud professeur au lycée professionnel de Saint-Vaury, et secrétaire départemental du SNUIEP-FSU en Creuse. 

D'après les syndicats, la réforme envisagerait de regrouper tous les Bac pro en différentes familles afin de créer un enseignement plus général au cours de l'année de seconde. "Ça veut dire que pendant une année ils auront moins de pratique professionnelle et de la même façon, les périodes de stage pourraient être diminuées", décrypte Christophe Audebaud. 

Les enseignants craignent que les élèves sortent du Bac Pro avec une pratique professionnelle moins importante: "C'est extrêmement perturbant pour nos élèves qui choisissent la branche professionnelle pour apprendre et se perfectionner dans un métier à travers des épreuves pratiques", assure Christophe Audebaud qui estime qu'une telle réforme pourrait aussi nuire aux branches de métiers. 

Ils se plaignaient déjà qu'avec le Bac pro actuel, nos élèves n'étaient pas assez qualifiés. Je peux vous dire qu'ils n'ont pas fini de se plaindre.

L'intersyndicale dénonce aussi la diminution d'heures de cours, prévues par la réforme dans les matières générales comme le français, l'histoire-géo, les maths, les sciences ou encore les langues vivantes. "Nos élèves sortiront avec un niveau d'enseignement général plus faible que le niveau actuel, donc ceux qui veulent poursuivre en BTS vont être sérieusement handicapés". 

Ce n'est ni plus ni moins qu'une façon de faire des économies. Ça coûte cher un élève en lycée professionnel

La voie professionnelle risque aussi de perdre des postes à la rentrée prochaine, puisque le ministre de l'éducation, Jean-Michel Blanquer a annoncé récemment vouloir supprimer 2600 postes dans le secondaire d'ici 2019

En Creuse on compte cinq lycées professionnels: Le lycée Louis-Gaston Roussillat à Saint-Vaury, le lycée Jean-Jaures à Aubusson, le lycée Delphine Gay à Bourganeuf, le lycée du batiment à Felletin et le lycée Jean Favard à Guéret.