Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les professeurs du lycée Anita Conti à Bruz font grève pendant les épreuves continues du bac

-
Par , France Bleu Armorique

Ils étaient une trentaine d'enseignants ce lundi matin devant le lycée Anita Conti à Bruz (Ille-et-Vilaine). Des professeurs qui, pour la plupart, ont refusé de surveiller les épreuves de contrôle continu pour le bac. Ils ont été rejoints par des élèves et des parents d'élèves.

Les professeurs vont occuper le parking du lycée Anita Conti à Bruz toute la semaine
Les professeurs vont occuper le parking du lycée Anita Conti à Bruz toute la semaine © Radio France - Nina Valette

Cafés, gâteaux, blouses blanches et casseroles, la trentaine d'enseignants du lycée Anita Conti à Bruz, près de Rennes, avait tout prévu pour marquer le coup. Ce lundi, ils ont refusé de surveiller les épreuves d'E3C (épreuves communes de contrôle continu) d'histoire-géographie et ont occupé le parking du lycée. Des parents d'élèves et des lycéens ont rejoint le mouvement.

Certains élèves refusent de plancher sur les épreuves 

C'est vers 8 heures que les premiers professeurs sont arrivés. Après avoir installé des banderoles et des tables, ils ont formé une chaîne humaine devant l'entrée de l'établissement qui compte environ 1.000 élèves. Evidemment, ils pouvaient entrer et sortir du lycée, mais la trentaine d'enseignants en grève ont invité les parents et les adolescents à boycotter l'épreuve. 

Pendant une bonne demie-heure, les professeurs d'histoire, de français, de langues ou encore de mathématiques ont enchaîné des chansons à thème contre cette nouvelle formule du bac, mais aussi des chorégraphies pour rendre l’événement un peu moins stressant. "Nous avons conscience que ces événements sont angoissants pour les lycéens. Alors autant faire ça dans la bonne humeur. Mais c'est toujours moins stressant qu'une épreuve en contrôle continu pas du tout préparée", insiste une enseignante. 

Certains élèves, avec le soutien de parents d'élèves, ont décidé de ne pas passer les épreuves de la semaine. Ils espèrent pouvoir passer une épreuve de rattrapage dans quelques semaines. De leur coté, les enseignants vont continuer la grève jusqu’à jeudi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu