Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les professionnels du tourisme au Pays Basque retrouvent le sourire au mois d'août

vendredi 7 septembre 2018 à 18:58 Par Muriel Vitel et Valérie Menut, France Bleu Pays Basque

Une majorité de professionnels du tourisme a retrouvé le sourire au Pays Basque pour ce mois d'août, le mois de juillet ayant été plutôt maussade. Bémol tout de même pour les professionnels du thermalisme. Tous espèrent une belle arrière-saison.

Un mois d'août 2018 meilleur que juillet pour les professionnels du tourisme au Pays Basque
Un mois d'août 2018 meilleur que juillet pour les professionnels du tourisme au Pays Basque © Maxppp -

Pays Basque, France

Beau, ensoleillé, chaud : ce mois d'août 2018 l'a été. Résultat : en terme d'occupation, le littoral et l'intérieur du Pays Basque ont enregistré de bons taux, "un mois d'août tels qu'on les aime, explique le président de l'UMIH Pays Basque (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie) Jean-Pierre Istre, bien que 2017 ait été un meilleur cru. Du monde, des touristes de toutes les nationalités, un bon mois d'août très positif". 

Jean-Pierre Istre, le président de l'UMIH (union des métiers et des industries de l'hôtellerie) Pays basque

Une satisfaction davantage ressentie au Pays Basque intérieur que sur la côte d'après l'Agence d'attractivité et de développement Touristiques Béarn-Pays-Basque. 

Il faut dire qu'au mois de juillet les professionnels de l'intérieur avaient enregistré une baisse de 15% de la fréquentation et de 10% sur la côte en raison notamment de la météo pluvieuse, la coupe du monde de foot qui a incité les gens à rester chez eux (ou à aller en Russie !), même le passage du Tour de France au Pays Basque a eu un faible impact sur l'activité des professionnels.

Août ne sauve pas pour autant la saison estivale 2018 et l'ensemble des secteurs d'activités n'est pas non plus homogène. Le thermalisme par exemple : l'établissement thermal de Cambo-les-Bains a enregistré une baisse de la fréquentation de 15 % en juillet et de 6% en août. Son directeur, Pascal Boirou ne trouve pas d'explications rationnelles à cela.

Pascal Boirou Directeur de l'établissement thermal de Cambo-les-bains

La note d'espoir pour tous ces professionnels du tourisme, c'est l'arrière-saison, les mois de septembre et octobre avec peut-être, on l'espère, un bel été indien...