Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les propriétaires de chevaux peuvent désormais aller s'occuper de leurs animaux

-
Par , France Bleu

À partir du vendredi 24 avril, les propriétaires de chevaux ne pourront plus être verbalisés s'ils vont prodiguer des soins à leurs animaux en centre équestre ou dans leurs champs. Pour cela, ils doivent cocher sur leur attestation le motif familial impérieux.

L'écurie de Simon Delestre, Solgne (Moselle), illustration.
L'écurie de Simon Delestre, Solgne (Moselle), illustration. © Radio France - Cécile Soulé

C'est une annonce officielle du ministère de l'agriculture : les propriétaires de chevaux ont le droit de se rendre dans les centres équestres pour nourrir et soigner leurs animaux à partir d'aujourd'hui. Ils ont aussi la possibilité de se rendre dans leurs prés pour assurer l'activité physique des bêtes. Des déplacements autorisés si le centre équestre ne peut pas assurer lui-même la totalité des soins.

Un motif familial impérieux 

Le ministère rappelle dans son communiqué que les centres équestres n'ont pas le droit d'accueillir du public, et qu'ils doivent mettre en place des plannings d'accueils ainsi que toutes les mesures sanitaires et barrières. Les propriétaires de chevaux doivent bien sûr se doter d'une attestation de déplacement dérogatoire, en cochant le motif "familial impérieux".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu