Société

Les prostituées ont manifesté contre leur pénalisation et celle des clients

Par Marina Cabiten, France Bleu samedi 28 mars 2015 à 3:30 Mis à jour le samedi 28 mars 2015 à 17:00

Manifestation contre la pénalisation des clients de prostituées en 2013 à Marseille
Manifestation contre la pénalisation des clients de prostituées en 2013 à Marseille © MaxPPP

Quelques centaines de prostituées samedi ont défilé à Paris à l'appel du Syndicat du travail sexuel (Strass) contre la pénalisation de la prostitution et celle de leurs clients. Ces deux points sont au cœur d'une proposition de loi examinée à partir de lundi par le Sénat.

Les prostituées avaient rendez-vous à Pigalle ce samedi. Quelques centaines - en majorité des Chinoises et des transgenres sud-américaines - ont manifesté leur opposition à deux mesures de la proposition de loi sur la prostitution qui arrive au Sénat lundi. D'une part, le délit de racolage. D'autre part, la pénalisation des clients.

 

Le délit de racolage, un "retour 10 ans en arrière"

La commission spéciale du Sénat sur le texte a rendu ses arbitrages mercredi, 16 mois après l'adoption par les députés d'une première version. Dans la version votée à l'Assemblée nationale, il était prévu d'abroger le délit de racolage institué dix ans plus tôt par Nicolas Sarkozy. Mais la commission a réintroduit ce délit par un amendement voté par une majorité UMP.

"Je suis navrée que le délit de racolage réapparaisse, c'est un peu désespérant alors que le texte visait à considérer la personne prostituée comme une victime et non comme une coupable" , a déclaré la sénatrice socialiste Michèle Meunier. Cette pénalisation est également dénoncée par les associations d'aide aux prostituées, qui jugent que le délit de racolage a contribué à les précariser davantage, en les poussant vers la clandestinité .   

La pénalisation des clients rejetée par le Sénat... 

Revirement également concernant la pénalisation des clients. Elle était créée dans le texte voté par les députés en 2013, se traduisant par une amende de 1.500 euros

Mais en juillet dernier, la commission spéciale et sa majorité socialiste de l'époque avait fini par la supprimer, au terme d'un débat houleux qui avait déchiré les sénateurs PS et même entraîné la démission du président de la commission, car il était en porte-à-faux par rapport à la position du gouvernement. D'autres sénateurs socialistes ont tenté de réintroduire la pénalisation dans le projet de loi, en vain, mais la question sera de nouveau posée en séance plénière au Sénat lundi et mardi prochain. "Les sénateurs ont annoncé leur intention : ne surtout pas toucher à l'impunité des clients et rétablir au contraire la répression à l'encontre des personnes prostituées" , a déploré le Mouvement du Nid qui lutte contre la prostitution.   

... et par les prostituées ? 

Les prostituées se disent largement opposées à la pénalisation des clients, c'est pour cela qu'elles manifestent ce samedi. Selon une étude de l'université d'Aix-Marseille menée auprès de 500 prostituées et diffusée mercredi. Selon cette enquête, 98% des prostituées s'opposent à la pénalisation des clients qu'elles "considèrent comme une augmentation de leur vulnérabilité à la violence et à la pauvreté " en les poussant "dans la clandestinité" , et en "décourageant les clients les plus sûrs" , explique le chercheur Nick Mai, professeur de sociologie à l'université métropolitaine de Londres. "Celles qui n'ont pas décidé de se prostituer se sont particulièrement opposées à la pénalisation car elles estimaient que la perte de revenus les rendrait encore plus vulnérables et précaires" , précise l'université.  

Cette semaine encore via un webdoc signé Médecins du monde , des prostituées ont interpellé les sénateurs sur les effets négatifs qu'aurait selon elles une pénalisation des clients. Quatre témoignent et donnent leurs arguments : "Ce sera plus dangereux pour celles qui travaillent dans la rue" , **"Les proxénètes les conduiront dans des endroits qu'on ne connaît pas " disent-elles entre autres.

Médecins du monde a diffusé un webdoc sur l'opposition des prostituées à la pénalisation des clients - Aucun(e)
Médecins du monde a diffusé un webdoc sur l'opposition des prostituées à la pénalisation des clients