Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Le pourquoi du comment

Les questions que vous vous posez sur les demandeurs d'asile dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre
Yonne, France

Le Conseil des ministres se penche mercredi matin sur un texte épineux : le projet de loi sur l'asile et l'immigration. L'occasion de se poser des questions : combien y-a-t-il des migrants dans l'Yonne ? Qui sont-ils ? Où sont-ils hébergés ?

Les demandeurs d'asile sont aujourd'hui plus de huit-cent dans l'Yonne.
Les demandeurs d'asile sont aujourd'hui plus de huit-cent dans l'Yonne. © Radio France - Louis-Valentin Lopez

Quelle est la différence entre migrants et réfugiés ? 

On confond souvent les deux : le réfugié, juridiquement, c'est un statut légal qui permet à un migrant demandeur d'asile de rester sur un territoire : ce statut concerne les migrants qui craignent d'être persécutés dans leur pays d'origine. Autrement dit, tous les réfugiés sont des migrants, mais tous les migrants ne sont pas des réfugiés. 

À combien estime-t-on le nombre de migrants et de réfugiés dans l'Yonne ?    

En janvier, les demandeurs d'asile étaient plus de huit-cent dans notre département. Dans le détail, on sait par exemple qu'il sont à peu près quatre-vingt à Villeblevin, et plus de quatre-vingt à Appoigny.  

Où et comment sont hébergés les demandeurs d'asile dans l'Yonne ?   

Plusieurs lieux y sont dédiés. Il y a d'abord ceux que l'on appelle les CAO, les Centres d'Accueil et d'Orientation. Ils servent en fait à désengorger des camps comme ceux de la Chapelle à Paris, celui de Calais aussi. Ces CAO, on les trouve à Villeblevin et à Jaulges. Puis, il y a les Centres d'Accueil des Demandeurs d'Asile, les CADA. Ils se situent à Vergigny, ou encore Joigny. Dans ces centres sont hébergés les demandeurs d'asile dits réguliers. Et puis il y a le dernier créé dans l'ancien hôtel Formule 1 à Appoigny : y sont logés en majorité des demandeurs qui ne resteront pas en France, mais retourneront dans le pays par lequel ils sont arrivés en Europe, comme la Grèce ou l'Italie.  

Pour quelles raisons les réfugiés viennent-ils dans l'Yonne ? 

La grande majorité ont été placés dans notre département, il arrivent d'autres camps en France. Mais certains rejoignent un oncle, une tante, un cousin, déjà installé dans l'Yonne. Et puis il y a ceux qui se retrouvent là un peu par hasard : qui partent de Paris vers le sud par exemple, et l'Yonne est l'un des premiers départements qu'ils traversent.  

Enfin, on entend parfois que les demandeurs d'asile "coûtent cher". Est-ce vrai?    

Quand les demandeurs se présentent à la préfecture, ils peuvent demander une carte. Cette carte leur permet de toucher une allocation de 200 euros par mois. Cette allocation est moins élevée pour les demandeurs qui sont hébergés. Elle est plus élevée pour ceux qui ont des enfants à charge.

  - Visactu
© Visactu -
  - Aucun(e)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu