Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les radars embarqués, nouvelle mesure de sécurité pour la Toussaint

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Alors que les vacances de la Toussaint débutent ce vendredi, des milliers d'automobilistes vont se retrouver sur les routes. Ils devront surveiller leur vitesse pour ne pas être flashés par 4.129 radars répartis sur l'ensemble du territoire. Nouveauté cette année : des radars embarqués nouvelle génération dans des voitures banalisées, qui vont se nicher discrètement au cœur de la circulation.

Un radar tronçon intelligent sur le pont de Saint Nazaire.
Un radar tronçon intelligent sur le pont de Saint Nazaire. © Maxppp - Franck Dubray

12 millions de PV : en 2012, les radars ont été particulièrement efficaces pour piéger les automobilistes coupables d’excès de vitesse.

Au total, Le Parisien a recensé dans son édition de vendredi 4.129 radars sur nos routes. Dans le détail, le quotidien a compté 2.202 radars fixes, 1.536 radars pédagogiques, 712 radars feu rouge, 4 radars chantiers , 54 radars tronçons et 889 radars mobiles.

Pour ce grand départ de la Toussaint réputé très meurtrier – 32 personnes avaient perdu la vie l’année dernière en quatre jours – la Sécurité routière a introduit une nouveauté cette année : des radars embarqués nouvelle génération.

Les voitures, banalisées, peuvent contrôler les véhicules qui les dépassent comme ceux qui les croisent.
Les voitures, banalisées, peuvent contrôler les véhicules qui les dépassent comme ceux qui les croisent. © Radio France - Emilie Defay

Dissimulés dans 13 Renault Mégane et 7 Peugeot 208 banalisées qui s’immisceront discrètement dans la circulation pour contrôler les automobilistes, ces nouveaux radars permettront de se fondre discrètement dans la circulation pour mieux flasher les véhicules qui dépasseraient les limitations de vitesse.

Mis en circulation le 21 octobre, ils auront la possibilité de "photographier, sans flash visible, les véhicules qui les doublent, mais également ceux qui arrivent en sens inverse ", comme le précise le communiqué de la Sécurité routière. Le texte indique également les 19 départements dans lesquels circuleront ces véhicules à partir de la semaine prochaine. Coût de ce nouveau dispositif : 70.000 euros par voiture.

Voyage au coeur d'une Peugeot 208, avec un radar embarqué

Et le dispositif a déjà prouvé son efficacité : mis en service depuis mars, le radar embarqué crépite deux fois plus que le radar fixe, ce qui ne fait pas forcément le bonheur des conducteurs. L’association 40 millions d’automobilistes estime ainsi "injustifiée cette intensification de la répression ".

Les explications d'Emilie Defay

Des nouveaux radars à partir de lundi : comment ils fonctionnent, les autres nouveautés.
Des nouveaux radars à partir de lundi : comment ils fonctionnent, les autres nouveautés.

►►► VOTRE AVIS

Choix de la station

À venir dansDanssecondess