Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les rave-party et les sonos dans la rue interdites par le préfet des Pyrénées-Atlantiques jusqu'à dimanche

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Trois arrêtés ont été pris par le préfet des Pyrénées-Atlantiques ce jeudi contre des rassemblements festifs, avec de la musique techno, prévus pendant ce weekend de l'Ascension dans le département.

Un rassemblement est prévu ce samedi à Pau en soutien "à la Maskarade" organisée en Bretagne au Nouvel an
Un rassemblement est prévu ce samedi à Pau en soutien "à la Maskarade" organisée en Bretagne au Nouvel an © Radio France - Evan Lebastard

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques a publié trois arrêtés pour restreindre au maximum des rassemblements"festifs à caractère musical non-autorisés" pendant ce weekend de l'Ascension. A partir de ce jeudi et jusqu'à dimanche inclus, les sonos sont interdites dans les rues, mais aussi les rassemblements de type rave-party ou teknival, avant la "manifestive", contraction de manifestation et festive, programmée ce samedi à 14h à Pau. Les organisateurs présentent ce rassemblement comme "un soutien à la Maskarade", cette rave-party qui avait eu lieu en Bretagne pour le Nouvel an, avec plus de 2.500 personnes réunies. 

Des poursuites et la saisie du matériel 

Eric Spitz justifie ces arrêtés par une préservation "de l'ordre, de la sécurité, de la santé et de la tranquillité publique". Le non-respect de ces arrêtés pourra donner lieu à des poursuites. Il ajoute que "concernant plus spécifiquement le matériel de diffusion de musique amplifiée, l'infraction peut donner lieu à la saisie du matériel en vue de sa confiscation par le tribunal." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess