Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - Les rats prolifèrent à Marseille, un homme mordu avenue du Prado

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

À Marseille, la prolifération des rats est devenue un véritable fléau et les rongeurs sont désormais nombreux en bord de mer, comme au très touristique vallon des Auffes. Mais plus inquiétant, sur l'avenue du Prado (8e arrdt), un habitant a été mordu pendant son sommeil !

Rats se disputant de la nourriture (photo d’illustration)
Rats se disputant de la nourriture (photo d’illustration) © AFP - Philippe Lopez

Marseille, France

Le témoignage de Aimé est édifiant : dans la nuit du 14 juillet, cet habitant du 8e arrondissement, avenue du Prado, a été mordu par un rat pendant son sommeil ! "Il était 4h du matin, j'ai senti une très forte douleur au pied droit, je l'ai bougé, je ne savais pas ce que c'était, j'ai ressenti une deuxième douleur, je me suis levé et ma femme a crié "un rat m'a mordu !" Tous les deux nous avons été mordus par un rat ! Et le rat est parti par la porte fenêtre, au 2e étage. C'est incroyable !" 

Aimé et son épouse se sont rendus aux urgences où la morsure de rat a été confirmée par les médecins. Un traitement leur a été donné pour éviter toute infection. Il avoue aujourd'hui "avoir la trouille de rester dans cet appartement".

Les rats pullulent au vallon des Auffes

Les rats présents dans le centre ville de Marseille se répandent désormais en bord de mer. C'est tout le littoral (digues, plages ou rochers) qui est envahi par les rongeurs, des rats "gros comme des chats" attirés par les déchets laissés par les baigneurs et autres pique-niqueurs.  

Au vallon des Auffes, ce charmant petit port touristique du 7e arrondissement, les habitants n'en peuvent plus de cette prolifération des rongeurs depuis deux ou trois ans. "C'est des gari" (rat en provençal) témoigne René qui vit depuis toujours dans le vallon. "En pleine journée ils sont là, ils promènent, tranquilles. Eux, ils n'ont pas peur, c'est nous qui avons peur." René qui s'interroge : "Je ne comprends pas qu'ils ne fassent rien pour éradiquer cette vermine."

"C'est à cause des pique-niqueurs du soir qui laissent traîner leurs déchets." _(_Charles, habitant du vallon des Auffes)

La carte postale en prend un coup : "Regardez les crottes de rats partout, s'indigne Charles Cieussa, président de l’amicale des pécheurs du vallon des Auffes. C'est à cause des gens qui pique-niquent sur les caissons, sur les quais, et qui, quand ils s'en vont laissent toute la nourriture à même le sol. Et toutes les saletés possibles et inimaginables, ça attire les rats !" Charles reconnait que des campagnes des dératisation ont eu lieu, mais sans résultat.

Au Vallon des Auffes après le pique-nique du soir,  les rats se délectent toute la nuit des détritus laissés sur place, et prolifèrent - Aucun(e)
Au Vallon des Auffes après le pique-nique du soir, les rats se délectent toute la nuit des détritus laissés sur place, et prolifèrent - C. C.
Cartons de pizzas et restes de nourritures abandonnés à même le sol, de quoi ravir les rats du quartier, mais pas les habitants  - Aucun(e)
Cartons de pizzas et restes de nourritures abandonnés à même le sol, de quoi ravir les rats du quartier, mais pas les habitants - C. C
Choix de la station

France Bleu