Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris - "Les rats ne sont pas nos ennemis" : c'est le slogan de la campagne lancée ce jeudi dans le métro par Zoopolis

jeudi 4 octobre 2018 à 17:39 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

L'association Paris Animaux Zoopolis lance une campagne de pub dans le métro à Paris. Alors que la Maire de Paris veut stopper la prolifération des rats dans la capitale, Zoopolis tente de remettre en cause l'image négative des rats issue des préjugés et contester l'empoisonnement des rats à Paris.

Une campagne de pub dans le métro signée Zoopolis
Une campagne de pub dans le métro signée Zoopolis - Zoopolis

Paris, Île-de-France, France

Alors que la mairie de Paris met en place des poubelles anti-rats et multiplie les initiatives pour lutter contre la prolifération des rats dans la capitale, l'association Paris Animaux Zoopolis s'offre une vaste campagne de pub dans le métro avec un slogan volontairement provocateur : "Les rats ne sont pas nos ennemis". 

Avec cette campagne elle souhaite "remettre en cause l'image négative des rats, issue de préjugés, et contester l'empoisonnement des rats à Paris".

Durant une semaine, les affiches de l'association qui lutte contre la souffrance animale, seront visibles dans une soixantaine de stations de métro parisiennes.

"Nous pouvons cohabiter avec les rats de manière pacifique" - Paris Animaux Zoopolis

L'association pense qu'il ne faut pas avoir peur des rats qui sont "des animaux très propres", dit-elle dans son communiqué. Elle se demande "pourquoi les rats des villes ne pourraient-ils pas élire domicile dans les espaces verts urbains ?" Si elle reconnait qu'on a le droit de refuser l'entrée des rats dans les logements, elle estime que "les parcs et jardins sont des espaces où nous pouvons et devons cohabiter".   

Les rats sont porteurs de parasites dont certains transmissibles à l'homme

Il n'est pas certain que les chercheurs qui travaillent sur les rats partagent complètement l'avis de l'association. Une étude menée par des spécialistes de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique) dans le parc départemental de Chanteraines (Hauts-de-Seine) a démontré que ces rats étaient porteurs de parasites et de bactéries. 

Près de la moitié des parasites, dont la leptospira, de ces rats "sont potentiellement responsables de maladies chez l'homme et les animaux", estiment les chercheurs qui se sont interrogés sur le risque de transmission "aux personnes en particulier aux enfants -et aux animaux qui fréquentent ce parc".  

Chaque année en France, il y a 600 cas de leptospirose, une maladie qui dans certains cas est mortelle. Elle se transmet par l'urine des rats et par l'eau souillée par cette urine. 

La prolifération des rats, qui ont plusieurs portées par an, n'est pas vue d'un très bon œil par les chercheurs. Les scientifiques ne proposent pas de décimer les rongeurs mais de limiter leur population avec des traitements mais aussi en gérant mieux nos déchets dont les rats se nourrissent.

A lire aussi 

Alerte sur la prolifération des rats à Paris 

Rats dans Paris : la préfecture de police envoie ses experts